Star Academy : une ancienne élève dévoile comment Grégory Lemarchal leur a annoncé sa maladie

·1 min de lecture

Le 30 avril 2007, Grégory Lemarchal disparaissait à l'âge de 23 ans. Atteint de la mucoviscidose, le chanteur révélé en 2004 dans la Star Academy 4 succombait à la maladie. Sa voix d'ange et son histoire, tragique, auront touché des millions de fans. Une émotion qui, des années après, est toujours vive en évoquant sa mémoire. Régulièrement, ses anciens camarades se mobilisent pour faire vivre son héritage musical ainsi que faire parler de l'association qui porte son nom.

Ce mercredi, l'animatrice Karima Charni est, elle, revenue sur sa rencontre avec le jeune homme alors qu'ils étaient tous deux candidats dans la même 'promotion' de la Star Ac'. Face à Evelyne Thomas sur Non Stop People, elle raconte : "Quand le 3 septembre 2004 (...) il se met à chanter Tous les cris les SOS, on se regarde tous et on se dit 'Bon bah merci d'être venus, c'était sympa !' Il était formidable. Moi je l'ai rencontré de manière différente des autres. Avant l'émission on est caché à l'hôtel pendant quatre ou cinq jours pour les répétitions. Et en fait j'entendais un monsieur qui n'arrêtait pas de tousser dans la chambre d'à côté. Et je disais à la nounou (des candidats, ndlr) : 'Mais faut pas que je le croise lui. Je ne vais pas tomber malade cinq jours avant mon premier prime sur TF1'. Je ne savais pas qu'il y avait un garçon qui était malade au sein de l'émission. On est très protégé, on ne sait pas qui sont les candidats qui vont être à nos côtés. Et en fait, c'est ma nounou qui me l'a dit. Elle m'a (...)

Lire la suite sur le site de Télé 2 semaines

"J'avais une malformation cardiaque" : Jean-Louis Aubert se confie sur sa récente opération du coeur
"Vous vous prenez pour qui ?" : Cyril Hanouna étrille une militante d'ultra-droite dans Balance ton post (VIDEO)
Les 12 Coups de midi : Bruno, l'actuel Maître de midi, a battu un record dans un autre jeu !
Camélia Jordana cible de propos machistes dans l'industrie musicale : "On ne dit pas à une collègue de travail qu'on espère la voir à poil en entrant dans sa loge"
Emma Daumas, chamboulée par un un deuil : "Ça a été si brutal, si violent"