Stéphane, l'un des fils de Bernard Tapie, quittera le pays si Zemmour ou Le Pen sont élus

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Laurent Vu/SIPA
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Stéphane Tapie, l'un des quatre enfants de Bernard Tapie, s'est exprimé sur la vie politique actuelle, à quelques semaines du premier tour de la présidentielle.

Ce mercredi 26 janvier, Bernard Tapie aurait eu 79 ans. L’un de ses fils Stéphane était sur le plateau de BFM TV pour évoquer l’héritage complexe de l’ex-homme d’affaires. Il en a profité pour analyser la vie politique actuelle.

Si son père Bernard est entré en politique, éphémère et emblématique ministre de la Ville de François Mitterrand, le quinquagénaire n’est pas attiré par ce milieu. «J’irais avec mon bulletin comme tout citoyen. Je ne rentrerais jamais là-dedans», a-t-il affirmé. «Sauf si Zemmour est en passe de gagner. Je plaisante!».

"Mon devoir est de voter, mon droit de me casser"

Si le polémiste d’extrême droite ou la leader frontiste Marine Le Pen accèdent à l’Elysée, il prendra une décision radicale : partir. «Je ne vais quand même pas rester dans un pays où il y a Zemmour ou Le Pen président. C’est mon droit de citoyen. Mon devoir est de voter, mon droit de me casser». Il trouve Eric Zemmour «très intelligent » et «brillant» mais, a-t-il tempéré : «ce n’est pas dur d’être brillant. Le débat politique est d’une faiblesse. (…) C’est pauvre. Les débats d’idées sont pauvres».

A ses yeux, il manque des «idées» mais aussi «de respect des politiques entre eux». «Je comprends pourquoi il y a aussi peu de gens qui votent. Ils ne se respectent tellement pas entre eux, ça m’affole». «Renaud Muselier, un ami très proche , vous ne me verrez jamais à l’extérieur lui dire 'tu' et l’appeler par son prénom. C’est le président de la région», a-t-il expliqué. Il a le même comportement avec la sénatrice Samia Ghali dont il est aussi très proche. «Je pense que ça serait bien un peu, de respecter les fonctions . Et déjà pour que nous les citoyens on respecte leurs fonctions, qu’ils se respectent entre eux.»

Il dément une(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles