Publicité

Spray, médicaments à éviter, sommeil... Que faire face à un rhume?

Sommeil perturbé, difficultés à respirer par le nez... Si la rhinopharyngite est une maladie bénigne, elle peut être associée à un inconfort important lié à la sensation de nez bouché notamment.

Bien que des médicaments existent pour décongestionner et désencombrer le nez (Actifed Rhume, Dolirhume...), l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) les déconseille formellement dans une publication ce lundi 23 octobre.

Un spray d'eau de mer ou d'eau thermale

Ces médicaments peuvent provoquer de graves effets secondaires comme des AVC et des infarctus. "Le risque est très faible mais ces événements peuvent se produire quelles que soient la dose et la durée du traitement", a souligné l'ANSM ce lundi. Que faire donc pour soulager les symptômes d'un rhume?

Si la rhinopharyngite "guérit souvent spontanément et sans traitement", quelques gestes simples permettent de se sentir mieux, explique l'Assurance maladie sur son site. Elle recommande d'abord d'utiliser un sérum physiologique ou un spray d'eau thermale ou de mer afin d'humidifier l'intérieur de son nez.

"Il faut rincer abondamment, plusieurs fois par jour, comme on le fait pour les enfants", affirme à BFMTV ce lundi le docteur Richard Handshuh, médecin généraliste.

Dormir la tête surélevée

Dormir la tête surélevée permet aussi d'améliorer le passage de l'air dans les voies respiratoires et boire régulièrement d'éviter la déshydratation. "Ne vous exposez pas à la fumée de tabac qui favorise les infections respiratoires. Si vous êtes fumeur, il est important d'arrêter de fumer", préconise aussi l'Assurance maladie. "Ne vous couvrez pas trop pour laisser la chaleur de votre corps s'évacuer", ajoute l'organisme.

Une congestion nasale peut également causer des maux de têtes. Ceux-ci peuvent être limités avec du paracétamol, qui doit également être pris avec précaution.

Si, le plus souvent, "une rhinopharyngite chez un adulte ne nécessite pas de consultation médicale", l'Assurance maladie recommande d'aller voir un médecin si son évolution "n’est pas favorable ou si des complications apparaissent". Il est notamment conseillé d'aller voir un médecin en cas de conjonctivite, de vomissements, de difficultés à respirer ou à avaler ou de maux de tête intenses.

Article original publié sur BFMTV.com