Publicité

Le XV de France féminin réussit l'exploit face à la Nouvelle-Zélande pour ses débuts en WXV, et redonne le sourire au rugby tricolore

Une victoire de prestige. Un peu moins d'un an après sa défaite face à la Nouvelle-Zélande lors des demi-finales de la Coupe du monde de rugby, le XV de France féminin a battu les Black Ferns ce samedi (18-17) dans le cadre du "WXV", une nouvelle compétition internationale. Comme l'an passé, il n'y a eu qu'un point d'écart lors de cette rencontre, cette fois à l'avantage de la France.

L'exploit est grand pour ce XV de France féminin, opposé aux doubles championnes du monde en titre qui évoluaient à domicile, au Sky Stadium de Wellington. Emilie Boulard a été désignée femme du match, elle qui a lancé son équipe dès la cinquième minute en transperçant la défense.

Les Françaises ont tenu

Liana Mikaele-Tu'u a réussi à répondre rapidement (11e) en inscrivant le premier essai de son équipe mais la France a poursuivi sur sa lancée grâce à Cyrielle Banet (16e). Si elle a loupé cette transformation, Morgane Bourgeois a marqué trois points sur pénalité (34e) pour permettre à la France de basculer en tête à la pause (15-5).

Au retour des vestiaires, Bourgeois a marqué les derniers points français sur une autre pénalité (43e). La réponse dans l'exercice face aux perches de Renee Holmes (54e) et l'essai en fin de partie de Katelyn Vaha'akol (71e), transformé par Ruahei Dupont, n'ont pas suffi pour renverser le match. Les Black Ferns ont par ailleurs fini à 14 après un carton rouge infligé à Chryss Viliko (63e). Ce XV de France a su être réaliste offensivement avant de tenir en défense.

Avec cette victoire, voilà de quoi redonner un peu le sourire au rugby tricolore, un peu moins d'une semaine après l'élimination du XV de France face à l'Afrique du Sud dès les quarts de finale d'une Coupe du monde organisée à domicile. Les All Blacks disputeront eux la finale le 28 octobre, après leur succès face à l'Argentine ce vendredi (44-6).

Article original publié sur RMC Sport