Publicité

XV de France: Atonio confirme sa non-retraite internationale… à une condition

Forcément déçus après l’élimination du XV de France dès les quarts de finale de la Coupe du monde, Romain Taofifenua et Uini Atonio avaient une raison supplémentaire de pester contre cette défaite face à l’Afrique du Sud (28-29). Le deuxième ligne de Lyon et le pilier droit de La Rochelle, tous deux âgés de 33 ans avaient acté leur retraite internationale après la compétition. Deux mois plus tard, les deux joueurs sont pourtant prêts à rejouer sous le maillot tricolore.

A l’image de Romain Taofifenua, qui a confirmé rester disponible pour le staff de Fabien Galthié, Uini Atonio a lui aussi fait volte-face pour se mettre au service des Bleus si nécessaire. Si le sélectionneur avait lui même annoncé la retraite de l’avant après la désillusion contre les Springboks, le pilier rochelais a rouvert le livre de son histoire avec le XV de France ce mercredi.

"Je ne vais pas me forcer si je ne le sens pas"

Valeur sûre de l’équipe française depuis ses débuts en 2014, Uini Atonio cumule déjà 57 capes chez les Bleus et pourraient encore voir son total augmenter dans les prochains mois et notamment lors du Tournoi des VI Nations 2024.

"Si le staff de l'équipe de France sent que je suis en forme et que j'arrive à tenir le rythme des matchs internationaux, pourquoi pas", a confirmé le pilier ce mercredi dans un entretien accordé au journal L’Equipe. "Mais il faut que les deux parties soient d'accord. Je ne vais pas me forcer si je ne le sens pas."

Le double champion d’Europe en titre avec La Rochelle compte donner la priorité au club avec lequel il est sous contrat jusqu’en 2025. La fierté d’être sélectionné avec le XV de France s’accompagne d’un gros rythme à tenir aussi bien physiquement que mentalement. De ce point de vue-là, justement, Uini Atonio n’est pas certain de rester au niveau "qui est le sien depuis deux ou trois ans". Une condition sine qua non à ses yeux pour faire bonne figure sur la scène internationale.

Atonio convaincu par O'Gara, ses partenaires et le staff des Bleus

En attendant de savoir si le pilier vivra un bel hiver en club, il reste donc disponible en vue du Tournoi des VI Nations 2024 et notamment pour le choc inaugural contre l’Irlande, le 2 février au stade Vélodrome de Marseille. Un duel qui tombera près d’un an après avoir annoncé à Fabien Galthié qu’il pensait à raccrocher en sélection.

Et si Uini Atonio n’avait rien annoncé officiellement jusqu’à ce mercredi, il s’est quand même pris un sacré savon de la part de Ronan O’Gara, son coach en Top 14. Selon ses mots, l’irlandais l’a ainsi "chopé en un-contre-un" pour lui expliquer qu’il ne fallait pas se prononcer sur une retraite internationale de manière trop hâtive.

Surtout quand certains tauliers de l’Afrique du Sud ont remporté un titre mondial à plus de 36 ans (quatre joueurs des Boks avaient 34 ans ou plus. Convaincu par le manager des Maritimes, par l’intense lobbying de certains coéquipiers en club et chez les Bleus ainsi que par certains échanges avec le staff du XV de France, Uini Atonio a donc décidé de repousser sa retraite internationale. Une bonne nouvelle donc pour William Servat, entraîneur des avants tricolores avec le nouvel arrivant Laurent Sempéré, qui va donc conserver un cadre du pack français... a condition, donc, qu’il se sente en forme.

Article original publié sur RMC Sport