Publicité

Volley: opéré de l’épaule en décembre, Lawani prolonge deux ans avec Monza

Ibrahim, que s’est-il passé avec votre épaule ?

J’avais déjà une fragilité à l’épaule droite depuis quelques tempes. Je n’étais pas du tout inquiet quand je suis arrivé à Monza. Cela m’était sorti de la tête car j’avais bossé tout l’été. Je n’avais plus aucune appréhension concernant mon épaule. Et puis, malheureusement à la fin de l’entraînement, ça a pété sur un service.

Concrètement quel est le problème ?

J’ai une instabilité de l’épaule. Sur certains mouvements, on a l’impression qu’elle va sortir de son logement. J’ai eu deux-trois épisodes de sub-luxation et j’ai dit stop. Il faut traiter le problème.

Comment cela va se passer ?

Je vais me faire opérer début décembre avec un des meilleurs chirurgiens italiens, à Milan. Je vais être opéré par arthroscopie comme l’ont été avant moi Noumory Keita, l’attaquant de Vérone, ou le pointu que j’avais remplacé la saison dernière à Taranto, quand je suis arrivé en Italie. Ces gars sont en train de revenir. J’ai eu l’opportunité de parler avec eux et ils me disent qu’ils se sentent de mieux en mieux.

View this post on Instagram

! 🐚🐪

A post shared by Viktorija Burakauskas (@toribur) on Jan 21, 2020 at 8:43am PST

Comment est prévue la rééducation ?

Une chose est sûre: si je me fais opérer à Milan, je reviens en France pour le travail de rééducation. Je n’ai pas encore choisi mais ce sera la meilleure structure pour mon épaule. Peut-être à Capbreton ou Clairefontaine.

Vous pensez revenir quand ?

Je me projette d’abord sur l’opération et je me fixe l’objectif de revenir, d’être prêt cet été avec l’équipe de France. C’est mon objectif en tête. Je pense que le timing sera bon par être prêt à ce moment-là pour les Bleus. On ne sait jamais mais le moral est bon.

Quelle est la position du Vero Monza ? On a parlé de résiliation de contrat.

Non je viens de prolonger à Monza pour deux nouvelles saisons (jusqu’en 2026-2027). Ce n’est pas fini avec le Vero Monza, bien au contraire. Je suis sous contrat avec Monza et je peux me soigner l’esprit tranquille et rester en forme, dès à présent, grâce aux structures de la fédération française de volley.

Article original publié sur RMC Sport