Publicité

« Je veux mourir » : les mots forts d'Alain Delon devant son médecin

Alors que la famille Delon se déchire, la santé et la lucidité de l’acteur se dégradent. La star aurait confié à son médecin son désir de mourir.

Alain Delon aurait été soumis à diverses évaluations afin d’établir son niveau de discernement.  - Credit:Michel Euler/AP/SIPA / SIPA / Michel Euler/AP/SIPA
Alain Delon aurait été soumis à diverses évaluations afin d’établir son niveau de discernement. - Credit:Michel Euler/AP/SIPA / SIPA / Michel Euler/AP/SIPA

La santé d'Alain Delon n'en finit plus de faire parler. Anthony et Alain-Fabien, ses fils, accusent leur sœur d'avoir dissimulé l'état réel de leur père depuis l'AVC qui l'a frappé à l'été 2019. Anouchka Delon aurait notamment caché les résultats de plusieurs tests cognitifs, réalisés en Suisse. Ce mardi 23 janvier, selon Le Parisien, les résultats des différentes évaluations indiqueraient que l'état de santé de l'acteur aurait « évolué en quatre phases avec une lucidité de plus en plus dégradée ».

Selon le rapport, l'élocution d'Alain Delon est « très mauvaise » et il « n'a pas été en mesure de se lever seul de sa chaise » pendant son audition menée par les gendarmes en juillet dernier. Lors de l'audition, l'acteur se serait « assoupi à de nombreuses reprises ». « Il n'a pas été en mesure de faire des phrases construites (...) Il n'a pas été en mesure de se lever seul de sa chaise et il se déplace très lentement et difficilement avec deux béquilles ». Il aurait mimé le « geste d'un doigt d'honneur » lorsqu'il a été évoqué le comportement d'Hiromi Rollin.

« Un risque suicidaire majeur »

Suivi par un médecin généraliste, Alain Delon aurait déclaré « vouloir mourir et que la vie est finie ». « Le dialogue est difficile et les réponses peu expressives, parfois en hochant la tête ou en levant le pouce de la main droite pour acquiescer », évoquant « un état d'épuisement physique et psychique avec un risque suicidaire majeur », selon le praticien. Les enquêteurs au [...] Lire la suite

VIDÉO - La minute d'Alain Delon