Publicité

L’Action française finalement autorisée à se rassembler à Paris ce dimanche

Samedi dernier, la manifestation du Comité du 9-Mai a réuni près de 600 militants d'ultradroite à Paris.  - Credit:ADNAN FARZAT / NurPhoto / NurPhoto via AFP
Samedi dernier, la manifestation du Comité du 9-Mai a réuni près de 600 militants d'ultradroite à Paris. - Credit:ADNAN FARZAT / NurPhoto / NurPhoto via AFP

Le mouvement royaliste Action française, classé à l'extrême droite, a pu tenir son colloque organisé samedi à Paris. Le tribunal administratif a suspendu ce même jour un arrêté de la préfecture de police qui l'interdisait, selon la décision transmise à l'Agence France-Presse.

La préfecture de police a indiqué à l'AFP « prendre acte » de cette décision. Elle avait publié cet arrêté vendredi, après une circulaire du ministre de l'Intérieur visant à interdire plusieurs « manifestations et rassemblements de l'ultradroite », à la suite de la polémique liée au rassemblement à Paris, le 6 mai, de militants d'ultradroite, en majorité le visage caché et portant des croix celtiques.

Rassemblement pour Jeanne d'Arc dimanche

Environ 350 personnes, dont quelques individus masqués et habillés en noir, ont assisté au colloque, intitulé « La France en danger », qui a débuté vers 15 h 15 pour s'achever aux alentours de 19 heures sous haute surveillance policière dans le 12e arrondissement de Paris, a constaté l'AFP.

En début de soirée, le tribunal administratif a également autorisé la tenue d'une manifestation de l'Action française en hommage à Jeanne d'Arc, dimanche matin, à Paris. Le tribunal a en revanche rejeté le recours du groupuscule classé à l'extrême droite Les Nationalistes, d'Yvan Benedetti, qui contestait aussi l'interdiction d'un rassemblement au même moment.

Le tribunal souligne notamment que la manifestation de l'Action française dimanche « ne constitue pas une i [...] Lire la suite