Publicité

UFC: "L'un des pires que j'ai jamais vus", Dana White furieux contre l'arrêt tardif de l'arbitre lors du combat entre Turner et Green

Un arrêt tardif qui en a révolté plus d'un, Dana White y compris. Alors que la carte de l'UFC Fight Night d'Austin tenait toutes ses promesses, samedi soir (en direct sur RMC Sport), dans un Moody Center rempli à pleine capacité (record d'entrée des UFC Fight Night avec 14.485 spectateurs), la fin du combat entre Jalin Turner (14-7) et Bobby Green (31-15-1, 1NC) en combat co-principal venait ternir une soirée quasi-parfaite.

Si Jalin Turner a fait forte impression en s'imposant dès le 1er round sur un KO magistral, par un double une-deux en ligne qui venait éteindre le vétéran de 37 ans, l'arrêt plus que tardif de l'arbitre a révolté le président de l'UFC. Interrogé sur la performance de l'officiel Kerry Hatley, pourtant expérimenté, le patron de l'organisation américaine a déclaré que ce dernier avait réalisé "l'un des pires (arrêts)" qu'il n'avait jamais vus.

"Il sait qu'il a fait une erreur ce soir. Il ne se sent pas bien à propos de ça. C'est malheureux", a-t-il confié.

"Dans le feu de l'action, il n'a pas remarqué. Vous devriez lui poser cette question. Mais c'est à coup sûr un mauvais arrêt", a répondu sèchement Dana White en conférence de presse d'après-combat".

"Quelqu'un pourrait mourir d'une merde pareille"

Une pluie de coups sur un homme inerte, 13 secondes durant, qui s'apparentait à un véritable massacre. La réaction de Dana White face à la scène d'horreur a rapidement fait écho aux multiples réactions de combattants de l'UFC.

"C'est fou. Je n'avais jamais été en colère contre un arbitre avant ça. Quelqu’un pourrait mourir d’une merde pareille. WTF", a lâché le featherweight nigérian Sodiq Yusuff dans un post X (ex-Twitter)

De son côté, Bobby Green a réagi après sa défaite dans sa story Instagram sans toutefois avoir un seul mot pour la prestation de Kerry Hatley qui, lui, n'a toujours pas communiqué depuis sa décision.

Une décision qui trouble d'autant plus que l'homme en noir, reconnu pour son professionnalisme, enregistre pas moins de 249 combats professionnels arbitrés en carrière. Il avait déjà été l'auteur d'arrêts étranges par le passé à l'instar du KO infligé par Buckley sur Fialho, en mai dernier, où il s'était montré une fois de plus hésitant avant de véritablement s'interposer.

Article original publié sur RMC Sport