Publicité

Trump en route vers l’investiture républicaine : Biden pointe un danger pour la liberté

Joe Biden a fait des libertés individuelles un de ses arguments pour sa réélection.  - Credit:Susan Walsh/AP/SIPA / SIPA / Susan Walsh/AP/SIPA
Joe Biden a fait des libertés individuelles un de ses arguments pour sa réélection. - Credit:Susan Walsh/AP/SIPA / SIPA / Susan Walsh/AP/SIPA

Un duel inévitable. L'ancien président américain Donald Trump a remporté mardi soir la primaire républicaine dans le New Hampshire, rendant son investiture quasiment certaine. Le magnat de l'immobilier, qui doit faire face à quatre procès au pénal dans les mois à venir, devrait ainsi avoir droit à une revanche face à son rival, le démocrate Joe Biden, contre qui il n'a jamais admis sa défaite à l'élection en novembre 2020. Dans son discours de victoire, il s'en est pris à lui, jugeant qu'il était le « pire de l'histoire » des États-Unis, pays « en déclin et défaillant ».

« Il est maintenant clair que Donald Trump sera le candidat des républicains », a réagi Joe Biden dans un communiqué. « Mon message au pays est que les enjeux ne pourraient être plus importants. Notre démocratie. Nos libertés individuelles […]. Notre économie […]. Tout est en jeu », assure le chef d'État de 81 ans, candidat à sa réélection. Le démocrate a également remporté haut la main la primaire au dans le New Hampshire.

À LIRE AUSSI Primaires républicaines dans le New Hampshire : Donald Trump et Nikki Haley passent à l'attaque

Si sa rivale républicaine, Nikki Haley se maintient, Donald Trump devra être investi par la convention de son parti au terme des primaires cet été pour espérer affronter son rival à l'élection présidentielle. Le milliardaire de 77 ans peut tout de même compter sur un soutien de poids, celui de Ron DeSantis, contre qui il s'est longtemps battu pour représenter les républicains.