Publicité

Troisième demande de remise en liberté rejetée pour Dani Alves, toujours incarcéré près de Barcelone

Troisième demande de remise en liberté rejetée pour Dani Alves, toujours incarcéré près de Barcelone

Nouvel échec pour Dani Alves. Alors qu'il doit être jugé pour agression sexuelle, l'ancien défenseur a vu sa troisième demande de libération être rejetée par le tribunal de Barcelone. Incarcéré depuis le 20 janvier au sein du complexe pénitentiaire de Brians 2, à une quarantaine de kilomètres de Barcelone, il reste donc en prison, alors que la date de son procès n'a toujours pas été déterminée.

Dans l'espoir d'obtenir sa libération, l'accusation a fait valoir que "trois mois se sont écoulés depuis la précédente décision de refus de libération", que neuf mois se sont également écoulés depuis son entrée en prison et que, par ailleurs, "il a versé la somme de 150.000 euros à remettre à la victime, ce qui entraînerait l'application de la circonstance atténuante de réparation du préjudice comme très qualifiée" et permettrait de réduire la peine à un an, ce qui donnerait le feu vert à sa sortie de prison, explique As.

Le parquet a requis neuf ans de prison

Le juge d'instruction a pris la décision de refuser cette nouvelle demande de libération du Brésilien, notamment pour éviter le risque de fuite, tout en rappelant que les circonstances "n'avaient pas changé" et le "temps écoulé n'a pas diminué ce risque". Le parquet espagnol a requis neuf ans de prison et dix ans de liberté surveillée contre Dani Alves, accusé de viol dans une boîte de nuit de Barcelone le 30 décembre 2022.

Le joueur, qui était alors sous contrat avec le club mexicain des Pumas, est accusé par une jeune femme de l'avoir violée fin décembre dans les toilettes d'une discothèque à la mode de Barcelone. L'ancien Parisien a toujours clamé son innocence malgré le fait d'avoir changé plusieurs fois de versions.

Article original publié sur RMC Sport