Publicité

Tour de France: un départ en Italie, une arrivée à Nice... ce que l'on sait déjà pour le parcours 2024

Tour de France: un départ en Italie, une arrivée à Nice... ce que l'on sait déjà pour le parcours 2024

En octobre prochain, Christian Prudhomme dévoilera le parcours du Tour de France 2024, au Palais des Congrès. A près de trois mois de cette cérémonie, plusieurs rendez-vous de la future édition de la Grande Boucle ont déjà été officialisés, à l'image du choix de l'Italie pour accueillir le Grand Départ. Une première dans l'histoire de l'épreuve.

Trois jours en Italie pour commencer

Pour la troisième année consécutive, le Tour de France s'élancera de l'étranger. Après Copenhague (Danemark) et Bilbao (Espagne), c'est la ville de Florence qui a été choisie. Comme au Pays Basque cette année, un parcours corsé sera proposé dès la première étape avec 3 700 mètres de dénivelé pour une arrivée à Rimini. De nombreuses difficultés seront répertoriées, dont la dernière aura lieu sur le territoire de Saint-Marin (7,1km à 4,8km), avec un sommet à 25 kilomètres de l'arrivée.

ASO, l'organisateur du Tour de France, a voulu rendre hommage aux champions italiens avec les trois premières étapes de son parcours 2024. Vainqueur du Tour en 1998 et mort en 2004, Marco Pantani sera ainsi à l'honneur à Cesenatico, ville départ de la deuxième étape, où il repose. Les puncheurs auront encore l'occasion de s'exprimer avec la côte de San Luca (1,9 km à 10,2 %) à escalader à deux reprises dans le final. Le tracé s'annonce néanmoins assez ouvert, et un coureur dans le profil de Wout Van Aert pourrait se régaler.

Le premier lundi, à l'occasion de la troisième étape, le peloton du Tour de France effectuera une dernière arrivée en Italie, pour un sprint annoncé à Turin après 225 kilomètres. La course passera notamment par Tortone, où s’est éteint Fausto Coppi en 1960.

Un contre-la-montre pour finir

La suite du programme, avec le retour en France, n'a pas encore été dévoilé. A l'exception du week-end final. Vainqueur ce dimanche, Jordi Meeus restera a minima pour deux ans le dernier homme à avoir levé les bras sur les Champs-Elysées. L'année prochaine, les organisateurs mettront fin au traditionnel circuit parisien puisque l'arrivée finale proposera un contre la montre de 35 kilomètres entre Monaco et Nice.

La raison de ce changement a été motivée par les Jeux olympiques de Paris 2024, qui se tiendront à partir du 26 juillet. Pour des raisons de sécurité, le Tour de France a dû délocaliser la dernière étape, de quoi réjouir ceux pour qui le circuit sur les Champs-Elyséés est synonyme d'ennui. Avec la montée de la Turbie (8,1km à 5,6%) et la partie finale du col d'Eze (1,6km à 8,1%), il sera impossible de parader lors de la dernière étape de la Grande Boucle en 2024.

Le tracé de la 20e étape a aussi déjà été dévoilé, pour un tracé entre Nice et le col de la Couillole (15,7km à 7,1%). Les cols de Braus, Turini et de la Colmiane seront proposés pour cette journée, avec plus de 4 400 mètres de dénivelé positif. Double tenant du titre, Jonas Vingegaard a lui d'ores et déjà clamé son intention de revenir l'an prochain pour défendre sa couronne.

Article original publié sur RMC Sport