Publicité

Tottenham: plusieurs drapeaux israéliens brandis malgré l’interdiction

Tottenham: plusieurs drapeaux israéliens brandis malgré l’interdiction

Plusieurs supporters de Tottenham ont clamé leur soutien à Israël lors du match face à Fulham (2-0), lundi. Selon le décompte du Daily Mail, une quinzaine de drapeaux aux couleurs de l’Etat hébreu ont été brandis dans les tribunes du Tottenham Hotspurs Stadium. La Premier League avait pourtant interdit, la semaine dernière, d’afficher des drapeaux aux couleurs d’Israël ou de la Palestine afin d’éviter des troubles dans le contexte du conflit entre les deux états.

Des drapeaux palestiniens à Liverpool

Avant le coup d’envoi, les deux équipes ont respecté une minute de silence en hommage aux nombreuses victimes civiles, mais aussi pour saluer la mémoire de la légende anglaise Sir Bobby Charlton, décédé samedi.

Les Spurs avaient invité leurs fans à assister au match sans signe ostensible de soutien aux deux parties. "Le club a toujours considéré qu'un match de football est avant tout un moment pour montrer son allégeance à une équipe de football", a déclaré le club dans un mail à ses supporters. "Un match de football n'est pas une arène appropriée pour afficher des drapeaux de toute affiliation politique ou religieuse ou quoi que ce soit qui pourrait être considéré comme incendiaire – cela peut inclure des drapeaux nationaux en période de conflits, de campagnes ou de problèmes politiques."

Ange Postecoglou, manager de Tottenham, a réagi à ces drapeaux qui ont fleuri pendant la rencontre. "Je ne fais pas partie de ce processus", a confié l’Australien. "Je ne vais pas dire aux gens comment se sentir, je ne vais pas leur dire quoi faire. Vous avez déclaré que ce qui s'est passé s'est produit et nous passons à autre chose."

Ce week-end, des drapeaux palestiniens avaient été brandis lors du derby de la Mersey entre Liverpool et Everton (2-0) mais aussi par des fans du Celtic Glasgow (Ecosse) contre Hearts.

Article original publié sur RMC Sport