Publicité

Top 14: contraint d'arrêter sa carrière après une commotion, Vahaamahina tacle les dirigeants de Clermont

Top 14: contraint d'arrêter sa carrière après une commotion, Vahaamahina tacle les dirigeants de Clermont

Le 10 décembre dernier, Sébastien Vahaamahina a disputé le dernier match de sa carrière. Face aux Stormers en Champions Cup, le deuxième ligne clermontois a été victime d'une fracture du nez et d'une nouvelle commotion cérébrale, "la dixième repertoriée en six ans", qui l'oblige à mettre un terme à sa carrière à 31 ans, comme il l'explique dans les colonnes de L'Équipe.

"Après cette commotion, les dix premiers jours ont été très durs. J'ai eu des maux de tête, des vertiges, de la fatigue. Une semaine après, j'ai voulu venir au stade en conduisant seul. Résultat: je me suis endormi sur le parking en arrivant tellement j'étais épuisé d'avoir conduit même pas 15 minutes, confie l'international français. Après plusieurs examens médicaux, on m'a expliqué que j'avais une brèche dans le crâne et que du liquide céphalo-rachidien s'échappait. Le risque était que des bactéries puissent entrer dans mon crâne."

View this post on Instagram

! 🐚🐪

A post shared by Viktorija Burakauskas (@toribur) on Jan 21, 2020 at 8:43am PST

Les dirigeants clermontois ciblés, le club se défend

S'il se sent mieux aujourd'hui, Sébastien Vahaamahina pointe le manque de considération dont il s'estime victime de la part de son club. "En février, j'ai écrit une lettre de quatre pages au président (Jean-Michel Guillon) pour lui exprimer mon mécontentement et ma profonde déception concernant l'attitude du club. Un peu plus tard, c'est encore moi qui ai demandé à rencontrer les dirigeants. J'ai compris que l'ASM avait sûrement autre chose à faire que de s'occuper de ses vieux soldats."

Le deuxième ligne demande aux dirigeants auvergnats de reconnaître "leurs responsabilités" et d'honorer "leurs engagements contractuels" pour améliorer la situation. "Le club continue à gagner du temps et espérer que je baisse les bras. Je pensais mériter plus de respect. Je suis déçu et blessé", avoue Vahaamahina, qui a "honte" pour Clermont et pour les responsables, qui ont "tout gâché".

Interrogé par L'Équipe, Clermont rappelle que Sébastien Vahaamahina "est en arrêt maladie depuis sa blessure survenue le 10 décembre dernier". Le club a reçu un courrier de la FFR pour le tenir au courant de la situation médicale du joueur. "Ses experts indépendants concluent 'à la nécessité d'un arrêt définitif de la pratique du rugby'. Cette décision conduit 'avec effet immédiat, à la suspension définitive de participation aux manifestations et activités sportives organisées ou autorisées par la FFR'", indique le club auvergnat, qui affirme que le "suivi médical de ses joueurs a toujours été et demeure une priorité absolue."

Article original publié sur RMC Sport