Publicité

Tir mortel sur un tournage : Alec Baldwin plaide non coupable d’homicide involontaire

Plus de deux ans après le tir mortel sur le tournage de son western, le comédien, qui risque jusqu’à 18 mois d’emprisonnement, nie avoir appuyé sur la détente.

Alec Baldwin le 31 janvier 2023. - Credit:DAVID DEE DELGADO / X06649 / REUTERS

Plus de deux ans après le tir mortel qui a coûté la vie à la directrice de la photographie de son western, Rust, Alec Baldwin, poursuivi pour homicide involontaire, a formellement plaidé non coupable mercredi 31 janvier devant la justice américaine. L'acteur de 65 ans était attendu devant un tribunal jeudi pour une audience préliminaire, mais sa défense a renoncé à son droit de comparaître et a envoyé un document indiquant qu'il plaidait non coupable.

Le comédien, qui risque jusqu'à 18 mois d'emprisonnement, nie avoir appuyé sur la détente et a toujours maintenu qu'on lui avait assuré que son arme était inoffensive. L'affaire remonte à octobre 2021. Le tournage de Rust avait viré au drame dans un ranch du Nouveau-Mexique (sud-ouest des États-Unis), lorsqu'Alec Baldwin avait pointé une arme censée ne contenir que des balles à blanc, mais dont un projectile bien réel avait tué la directrice de la photographie Halyna Hutchins et blessé le réalisateur Joel Souza.

« Minimiser les risques de suspicion et de calomnie »

Ce fait divers rare avait choqué Hollywood et provoqué des appels à interdire les armes à feu sur les plateaux. Mais il a également provoqué des soupçons d'amateurisme autour de cette production à petit budget : certains comédiens d'Hollywood ont ainsi rappelé que la gestion des armes à feu sur un tournage faisait déjà l'objet de règles strictes.

À LIRE AUSSI Alec Baldwin : la famille d'Halyna Hutchins dénonce le soutien du syndicat des acteurs

Star de [...] Lire la suite

VIDÉO - Tir mortel d'Alec Baldwin: la procureure presse l'armurière de parler