Publicité

"Terrible pour l'image du club": l'incompréhension de Rothen et Petit après le communiqué de l'OM

"Terrible pour l'image du club": l'incompréhension de Rothen et Petit après le communiqué de l'OM

Quatre jours après ce choc au sommet de la Ligue 1, Lens-OM (2-1) reste au cœur de l’actualité. Mardi soir, le club phocéen, qui ne digère toujours pas les décisions arbitrales de Clément Turpin samedi soir, a publié un communiqué dans lequel il déplore "l’accumulation de décisions prises en sa défaveur" depuis le début de la saison. Dans le viseur des Olympiens: les décisions arbitrales en sa défaveur ou encore la programmation de la finale de Coupe de France et de matchs le vendredi après les trêves internationales.

Rothen: "Je n'imagine pas une seule seconde qu’il y ait un complot contre l’OM"

"Ils sont à côté (de la plaque), a tranché Jérôme Rothen dans l’émission Rothen s’enflamme sur RMC ce mercredi. J’ai été très surpris de ce communiqué-là. Quand un arbitre passe à côté de son match, on le dit. Mais, souvent, ça s’équilibre un petit peu sur une saison. Je n'imagine pas une seule seconde qu’il y ait un complot contre l’OM."

"Que Clément Turpin ne soit pas à la hauteur sur certains matchs, c’est la vérité. Mais il n’y a pas que Marseille qui en a été victime, a poursuivi Rothen. Il est nul contre Lorient, il est nul contre Lyon, il n'est pas terrible contre le PSG… Ces clubs pourraient aussi mettre en avant que Clément Turpin a trop fait parler de lui cette année. Dans ce communiqué, Marseille sort les situations contre lui. Mais il y a aussi des situations favorables sur la saison. Ça s'équilibre si tu fais le ratio sur tous les matchs."

"Derrière, ils nous parlent du calendrier de la finale de la Coupe de France, a ajouté Rothen. Ils sont partis dans des tirades de malade alors que s'ils s'étaient qualifiés contre Annecy et fait une finale de Coupe de France, ils auraient aussi payé le fait de jouer le samedi soir puis le mardi ou mercredi, comme Nantes et Toulouse l’ont fait. Est-ce que ça c’était mieux que de regarder son adversaire jouer contre Toulouse? Pour moi, c’est un communiqué terrible pour l'image du club."

Petit: "Un coup d’épée dans l’eau"

Également présent dans l’émission Rothen s’enflamme ce mercredi, Emmanuel Petit a partagé l’incompréhension de Jérôme Rothen. "Si c’est simplement un moyen de mettre la pression sur le corps arbitral pour la fin de saison, c’est un coup d’épée dans l’eau car ça ne dupe personne. Sur le match de Lens, je trouve que c’est un peu tiré par les cheveux cette annulation de but de Sanchez, donc je comprends la frustration des Marseillais sur cette action. Mais je ne comprends pas le fait de prendre des exemples qui se sont déroulés toute la saison pour mettre la pression sur le corps arbitral sur la fin de saison."

Et Emmanuel Petit d’ajouter: "Si on devait donner la parole à tous les petits clubs, peut-être qu’ils auraient davantage de choses à dire que l’Olympique de Marseille. En Premier League, Brighton, qui est aux portes de l’Europe pour la première fois de son histoire, a reçu trois fois des excuses de la commission arbitrale après des décisions controversées. Est-ce qu’ils ont fait des communiqués pour s’insurger que les gros soient protégés ?"

Article original publié sur RMC Sport