Publicité

« Il est temps que ces comportements cessent » : Kev Adams s’exprime sur l’affaire Depardieu

Kev Adams est à l'affiche, le 14 février prochain, de « Maison de retraite 2 ».  - Credit:Bony/SIPA / SIPA / Bony/SIPA
Kev Adams est à l'affiche, le 14 février prochain, de « Maison de retraite 2 ». - Credit:Bony/SIPA / SIPA / Bony/SIPA

À quelques jours de la sortie en salle du deuxième volet de Maison de retraite, Kev Adams sort du silence et revient sur l'affaire Gérard Depardieu. Dans les colonnes de nos confrères du Parisien, ce mercredi 17 janvier, Kev Adams assure ne pas « soutenir » l'acteur accusé de viols et d'agressions sexuelles. Le 2 janvier dernier, lors d'une avant-première du film, il avait estimé que Gérard Depardieu était « certainement le plus grand acteur français ».

Début janvier, Kev Adams avait expliqué à un spectateur avoir « adoré travailler avec » Depardieu lors du tournage du premier film Maison de retraite (sorti en 2022). « J'ai appris beaucoup. Évidemment, il n'a jamais eu de comportement déplacé, que ce soit verbal ou physique, sur notre plateau de tournage », avait-il ajouté.

À LIRE AUSSI Affaire Depardieu : la valse des pétitionnaires repentantsCe mercredi, l'humoriste et acteur est revenu sur les circonstances de cet échange. « J'étais dans une salle face à un môme de 7-8 ans qui me demandait, en gros, si Gérard Depardieu était un monstre », raconte-t-il. « [J'ai pris] des pincettes, [j'essayais] de terminer ma présentation de façon positive », assure-t-il. Il reproche aux médias d'avoir fait un raccourci : « Je ne soutiens pas Gérard Depardieu. » Et d'ajouter : « Quand je le vois se comporter comme un porc dans Complément d'enquête, je trouve ça dégueulasse, inacceptable. » Avant de conclure : « Il est temps que ces comportements cessent sur les tournages e [...] Lire la suite