Publicité

TÉMOIGNAGE Nous partageons notre lit conjugal avec nos deux enfants

Au même titre que l’allaitement, le co-dodo continue de susciter de vives réactions et de nombreux débats. Pour ou contre, les parents ont, sur la question, un avis bien tranché. C’est le cas de Charlotte Lewis, 33 ans, et son mari Paul, 34 ans, ayant adopté cette pratique et ne comptant pas revenir en arrière.

Chaque soir, le couple s’installe donc dans le lit conjugal où sont déjà assoupis leur fille de 8 ans, Izzie, et leur fils de 4 ans, Harvey. Une méthode qu’ils ont fini par adopter en raison des problèmes de sommeil de leur fille.

Une attention permanente

« Les haineux vont haïr, mais les dormeurs vont dormir ! » déclarait Charlotte dans les pages du journal New-York Post. A 33 ans, la maman de deux enfants et son mari, Paul, ont choisi de dormir avec leur enfant lorsque leur aînée, Izzie, a commencé à avoir un sommeil difficile. Née avec deux semaines de retard et ne pesant que 2,5 kilos, Izzie, en sous poids, a frôlé, de peu, les soins intensifs. Les médecins préconisent alors à Charlotte et Paul d’aider leur fille à prendre du poids en la nourrissant toutes les deux heures pendant ses trois premiers mois de vie. Ce qui ne manque pas de perturber son sommeil « Nous avons, dès le départ, sur les conseils des médecins, perturbés son sommeil. C’était l’erreur numéro 1 » admettait Charlotte. Izzie est désormais une jeune fille en bonne santé et heureuse mais garde de cette période un trouble « Elle n’a jamais dormi toute (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

TÉMOIGNAGE. “Je maîtrise 41 langues. Je suis ce qu'on appelle un hyperpolyglotte”
Son fils de 15 mois est menacé par un tigre, elle n'écoute que son courage
Disparition de Jade : drogues, séquestration, kidnapping… qu'est-il arrivé à la jeune femme de 18 ans ?
Disparition de Delphine Jubillar : triste anniversaire pour son fils Louis, qui a célébré ses 8 ans
Elle débarque ivre au milieu d'une veillée funèbre et commet un geste indéfendable