Publicité

"Une déclaration de Mourad Boudjellal ne va pas me faire mettre ma carrière en parenthèses", Antoine Dupont répond aux critiques

Au-dessus de la mêlée Antoine Dupont. Depuis la fin de la Coupe du monde de rugby, le capitaine du XV de France n’est pourtant pas épargné par les critiques. Ses quatre apparitions en Top 14 avec le Stade Toulousain ont laissé dubitatifs certains observateurs. Alors que l’ancien sélectionneur Marc Lièvremont estime qu’il n’a pas retrouvé son niveau pré-Mondial, Mourad Boudjellal, lui, a été beaucoup plus cash: "On ne le voit dans les magazines, on le voit de partout, a déploré l’ancien président de Toulon sur Eurosport. Il a rencontré Zidane, Henry, il a rencontré tout le monde, mais sur le terrain, pour l'instant il ne rencontre plus le ballon. Je trouve qu’Antoine Dupont, depuis qu’il a été médiatisé, ce n’est plus Antoine Dupont avec un t, c’est Antoine Dupond avec un d comme dans Tintin."

"Une déclaration de Mourad Boudjellal ne va pas me faire mettre ma carrière en parenthèses"

Il en fallait bien davantage pour déstabiliser l’international tricolore (27 ans – 52 sélections). "Une déclaration de Mourad Boudjellal ne va pas me faire mettre ma carrière en parenthèses", a-t-il réagi vendredi en conférence de presse. Face aux attaques, notamment sur les réseaux sociaux, Antoine Dupont a déjà fait son auto-critique ("je ne me suis pas trouvé flamboyant") et préfère "garder de la hauteur." "On y est toujours habitué (aux critiques), explique-t-il. Tout dépend de qui elles viennent. Quand on entre sur le terrain, on sait qu’on va être jugé. A nous d’être notre propre arbitre et d’être aligné avec le staff. C’est ce qui est le plus important."

"Lièvremont n’a plus entraîné depuis longtemps", rappelle Mola

A ce titre, il peut compter sur le soutien de son entraîneur. Avant son premier rendez-vous européen samedi contre Cardiff, Ugo Mola s’est chargé de répondre, lui aussi, à Mourad Boudjellal et Marc Lièvremont: "Je ne vais pas défendre Antoine Dupont des critiques extérieures. Quand je vois Mourad qui parle du droit d’images avec ce qu’il faisait avant, il aurait été plus adroit de s’en occuper à l’époque. Marc (Lièvremont) est dans son rôle de consultant et d’ancien sélectionneur qui n’a plus entraîné depuis longtemps… Il y a plein d’avis. Antoine est un garçon sain. Heureusement qu’il est très équilibré. Les héros du sport, et plus particulièrement du rugby, sont ceux que l’on a magnifiés pour les tuer quelque temps après. Est-ce qu’Antoine passe dans cette phase ? Au regard de sa popularité, je ne crois pas. De son rugby ? Je ne crois pas non plus. Ce qu’on lui reproche, c’est deux fois titulaire, deux fois remplaçant, décisif à chaque match. Mais peut-être qu’il n’a pas traversé le terrain comme il le faisait il y a quelque temps." A bon entendeur...

Article original publié sur RMC Sport