Publicité

Sora : les premières vidéos surréalistes d’artistes créées avec l’IA

Des artistes ont donné vie au fruit de leur imagination grâce à l'IA générative vidéo de Sora, d'OpenAI.  - Credit:OpenAI / Nik Kleverov / Don Allen Stevenson III / Josephine Miller / Paul Trillo / Shy kids
Des artistes ont donné vie au fruit de leur imagination grâce à l'IA générative vidéo de Sora, d'OpenAI. - Credit:OpenAI / Nik Kleverov / Don Allen Stevenson III / Josephine Miller / Paul Trillo / Shy kids

Le poids des mots, le choc des vidéos. Mi-février, OpenAI dévoilait son outil Sora, capable de générer des vidéos bluffantes de réalisme à partir d'une simple description textuelle, grâce à la puissance de l'intelligence artificielle (IA). Son patron, Sam Altman, avait prévenu : contrairement à ChatGPT, Sora n'est pas encore destiné au grand public pour l'instant, le temps que des testeurs cernent les risques et les dangers – particulièrement saillants pour la désinformation. Mais la société californienne a offert un accès à quelques créatifs, et les premiers résultats ont été dévoilés ce lundi. Au programme : de l'art surréaliste, des chimères, de l'humour et un potentiel évident pour la publicité. Qui ne fait pas l'unanimité.

Avec Air Head, le collectif de Toronto Shy Kids montre le potentiel de Sora dans un court-métrage drôle et inventif. Le protagoniste, un homme avec un ballon gonflable en guise de tête, raconte ses journées difficiles quand il y a du vent ou qu'il passe à proximité d'un cactus ou d'un chat.

I’m so excited to unveil something truly groundbreaking in collaboration with @OpenAI a glimpse into the future of storytelling with #Sora technology. �� pic.twitter.com/62gAPaNSos

— Don Allen Stevenson III ᯅ (@DonAllenIII) March 25, 2024

Dans Beyond our Reality, l'artiste Don Allen Stevenson III, passé par Dreamworks, teste la capacité des algorithmes à créer des animaux chimériques. Flamant rose-girafe, chat-anguille, lapin-tatou ou en [...] Lire la suite