Publicité

« Science » célèbre les lanceurs d’alerte ayant fait tomber Didier Raoult

L'IHU Méditerranée, à Marseille, où régnait l'infectiologue Didier Raoult.      - Credit:SOPA Images/SIPA
L'IHU Méditerranée, à Marseille, où régnait l'infectiologue Didier Raoult. - Credit:SOPA Images/SIPA

Alors que la renommée de Didier Raoult s'était en partie construite grâce à ses publications scientifiques, c'est finalement de Science qu'est venu l'ultime coup de grâce. Dans un long article paru jeudi 7 mars, la prestigieuse revue consacre le travail des lanceurs d'alerte qui ont enquêté, critiqué et dénoncé les études frauduleuses du professeur marseillais.

Une lutte de longue haleine, émaillée de harcèlements et de menaces, qui s'est longtemps heurtée à l'inertie des institutions françaises. Six articles, parus en 2010, ont encore été récusés en janvier 2024 par l'American Society for Microbiology, après leur signalement par un groupe composite de chercheurs et d'anonymes venus de différents horizons.

« Il intervenait sur mon domaine de compétence, et j'ai tiqué »

« Cette publication dans Science est une reconnaissance de notre travail, qui porte enfin ses fruits, salue ainsi Lonni Besançon, maître de conférences à la Linköping University, en Suède. Cela arrive un peu tard, mais on est très contents, après toutes les emmerdes qu'on a eues… »

À LIRE AUSSI Didier Raoult : 30 ans d'expérimentations sauvages sur l'être humain

En mars 2020, il fait partie d'une petite communauté de scientifiques et de médecins qui se forme sur Twitter pour tenter d'y voir clair dans les multiples publications qui sortent sur le Covid. « J'avais un a priori plutôt positif sur Didier Raoult au départ, se souvient ainsi le pharmacologue à l'université de Bordeaux Mathieu Molimard [...] Lire la suite