Publicité

Salon de l’agriculture : les Soulèvements de la Terre affirment avoir bien été contactés

La dissolution des Soulèvements de la Terre avait fait descendre les manifestants dans la rue.  - Credit:Michel Christophe / Michel Christophe/ABACA
La dissolution des Soulèvements de la Terre avait fait descendre les manifestants dans la rue. - Credit:Michel Christophe / Michel Christophe/ABACA

La venue d'Emmanuel Macron au Salon de l'agriculture, samedi 24 février, a suscité bien des remous. De nombreux heurts et bagarres ont émaillé sa visite, alors que la tension était palpable déjà en amont de l'ouverture de cette nouvelle édition. Et un nouvel élément est venu relancer la polémique concernant l'invitation du mouvement écologiste Les Soulèvements de la Terre au grand débat que souhaitait le président de la République et qu'il a finalement annulé, vendredi.

Le seul nom du collectif décrit comme écologiste radical avait suscité la colère des porte-parole des syndicats FNSEA et Jeunes Agriculteurs. C'est « une provocation inacceptable », s'indignait ainsi Arnaud Rousseau, le porte-parole de la FNSEA. Les syndicats exigeaient l'annulation du débat.

À LIRE AUSSI Salon de l'agriculture : Emmanuel Macron annule le grand débatFace aux accusations, Emmanuel Macron « très en colère » se défendait ce samedi 24 février au Salon de l'agriculture de n'avoir jamais « songé » à inviter le mouvement écologiste. « Je démens totalement cette information. Totalement. Je n'ai jamais songé initier une telle invitation. Et vous parlez au président de la République qui a assumé de faire passer en conseil des ministres la dissolution des Soulèvements de la Terre », a-t-il alors lancé aux journalistes présents.

« Nous avons bel et bien été contactés pour participer au débat »

Dans un rebondissement inattendu, le collectif des Soulèvements de la Terre accuse le coup dans u [...] Lire la suite