Publicité

Russes et biélorusses privés de cérémonie d’ouverture aux JO, Moscou « scandalisé »

La réponse de Moscou ne s’est pas fait attendre. La Russie a jugé ce mercredi 20 mars « discriminatoires » les décisions du Comité international olympique, qui a annoncé la veille interdire de cérémonie d’ouverture les sportifs russes et bélarusses participant aux JO-2024, une nouvelle restriction imposée à cause de l’assaut contre l’Ukraine

« Les décisions du CIO sont illégales, injustes et inacceptables. Nous sommes scandalisés par les conditions discriminatoires sans précédent imposées par le Comité international olympique aux athlètes russes », a déclaré lors d’un point presse la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova.

Conditions strictes

C’était la dernière grande décision attendue du CIO après deux ans de rebondissements liés à l’invasion russe de l’Ukraine : d’abord bannis du sport mondial, les Russes et Bélarusses ont été admis aux Jeux l’an dernier sous conditions strictes, mais avec un protocole qui restait à définir.

À lire aussi Sport : deux escrimeurs russes recherchés par Moscou

Comme ils participeront « à titre individuel » à la compétition, ils ne se joindront pas aux délégations nationales lors de la cérémonie, qui remplacera pour la première fois le célèbre défilé à pied par une parade de barges sur la Seine, a expliqué mardi à la presse James Macleod, directeur de la Solidarité olympique au sein du CIO. Ils auront cependant « la possibilité de vivre l’événement », a indiqué le responsable sans plus de précisions

Bannière neutre...


Lire la suite sur ParisMatch