Publicité

Rothen estime que l'OM aurait déjà sécurisé la deuxième place avec un Payet "plus présent"

Rothen estime que l'OM aurait déjà sécurisé la deuxième place avec un Payet "plus présent"

Une seule titularisation en trois mois et demi. Dimitri Payet doit se contenter d’un temps de jeu famélique avec l’OM en cette fin de saison. Après l’avoir souvent laissé sur le banc et parfois fait entrer en fin de match, Igor Tudor a choisi de l’aligner d'entrée face à Angers, dimanche, lors de la 35e journée de Ligue 1 (3-1). Et le meneur de jeu de 36 ans a livré une prestation séduisante, ponctuée d’un but sur la pelouse du Vélodrome. De quoi faire regretter à certains ses nombreuses absences à l’heure où Marseille occupe la troisième place du classement, avec deux points de retard sur Lens.

C’est le cas notamment de Jérôme Rothen. Dans son émission Rothen s’enflamme, ce lundi sur RMC, notre consultant s’est exprimé à ce sujet: "On sait très bien qu’il y a eu début de la saison un petit délit de sale gueule. Avant de mettre en place son projet de jeu, la première chose que Tudor a fait, c’est d’écarter Dimitri Payet, le capitaine, qui avait été un grand artisan de la deuxième place de l’OM l’année dernière. En termes de résultats sur la saison, on ne peut pas dire que ça ait donné tort à Igor Tudor. Mais en cours de match, très souvent, on a vu les manques de l’Olympique de Marseille et on s’est demandé plus d’une fois pourquoi Dimitri Payet ne jouait pas."

"On sent qu’il aurait pu apporter plus"

"Depuis deux mois et demi, il n’a quasiment que 200 minutes dans les jambes, observe Rothen. Pour un joueur de 36 ans, c’est sûr que c’est problématique pour garder de la vision, de la clairvoyance et de la classe quand on fait appel à toi. Malgré tout, il a réussi. Les stats tournent dès qu’il joue un petit peu (…) On voit aussi la ferveur qu’il peut avoir avec les supporters. On sent qu’il aurait pu apporter plus. Surtout vu les manques qu’il y a eu, notamment sur la deuxième partie de saison, où ça manquait de créativité et de classe technique. Et je trouve qu’il n’y a aucun équivalent à Payet dans ce rôle-là."

"Il pouvait très bien rentrer dans le système de Tudor. On l’a vu contre Angers. Je trouve qu’il est meilleur quand il a le ballon que Malinovskyi. Il est meilleur que Guendouzi quand il joue plus haut. Il est meilleur que Veretout et Rongier dans l’animation ou la créativité. Et je pense qu’avec un Payet plus présent, l’OM aurait déjà assuré sa deuxième place aujourd’hui".

Article original publié sur RMC Sport