Publicité

Roland-Garros: Pouille et Ferro, seuls Français rescapés des qualifs

Roland-Garros: Pouille et Ferro, seuls Français rescapés des qualifs

Les Français qui participeront à Roland-Garros sont enfin connus (ou presque). Depuis lundi, 16 Français ont participé aux qualifications dans l’espoir de rejoindre Gaël Monfils, Caroline Garcia et Ugo Humbert pour ne citer qu’eux. À la fin de ce 3e tour, ils sont peu à avoir réussi à se qualifier, mais deux joueurs sont parvenus à passer l'obstacle des qualifications: Lucas Pouille et Fiona Ferro.

L’immense joie de Pouille

C’est l’histoire de la semaine. 670e au classement mondial, Lucas Pouille enchaine les galères depuis plusieurs mois. Après être venu à bout du Tchèque Machac au premier tour, le Français était revenu sur les derniers évènements de sa vie où il a enchainé les blessures et une dépression: "Il n’y avait pas un jour où je me sentais bien (…) C’est la victoire qui me fait le plus plaisir depuis presque quatre ans. J’arrivais à Roland avec trop peu de repères, de certitudes, de tournois et quasiment zéro victoire."

Mis en difficulté par Tseng au 2e tour où il concède la première manche, Pouille renverse la situation et avec la manière (5-7, 6-3, 6-0). Il ne reste plus qu’une étape avant la qualification pour le tableau principal, et elle se nomme Rodionov. Mené 6-1 au premier set, la partie est très mal engagée, mais comme lors du tour précédent, le Français arrache la victoire et assure sa place (1-6, 7-5, 6-0). En larmes après ce match, Pouille confiait aux médias que c’était "une belle émotion".

Chanceux peut-être au tirage au sort des qualifiés pour le premier tour du tableau final, Lucas Pouille va rejouer Rodionov. Il évite donc un poids lourd.

Ferro rejoint Pouille

La satisfaction ne s’arrête pas là pour les Français. Chez les dames, Fiona Ferro rejoint Caroline Garcia dans le tableau principal du Grand Chelem. La tâche n’a pas été évidente pour la 462e mondiale. La Française a eu quelques peines à passer le 1er tour, en perdant largement le 2e set contre Bouzas Maneiro, mais a su assurer son succès dans la dernière manche (6-3, 1-6, 6-1). Au tour suivant, il lui a fallu 1h30 pour écarter Alves (6-0, 7-6). Ce vendredi, Ferro a bien terminé le travail en venant difficilement à bout de Fourlis (6-3, 2-6, 6-4).

À l’issue du match, Ferro est revenue sur ce succès: "Ca fait super plaisir. Je suis passée par beaucoup d’émotions ces derniers mois, pas forcément positives. C’était un gros combat (…) c’est beaucoup de bonheur de partager ça avec ma famille et le public. C’est un peu une renaissance."

Les échecs Lokoli, Jacquemot et Blancaneaux

D’autres Français étaient proches de rejoindre le tableau principal, mais le dernier tour leur a été fatal. 198e mondial, Laurent Lokoli semblait être armé pour rejoindre ses deux compatriotes, mais le dernier tour a eu raison de lui. Après avoir vaincu Gerasimov et Watanuki, Lokoli a été dépassé par l’Italien Cobolli (7-5, 6-3).

Même cas de figure pour Elsa Jacquemot qui avait fait un bon parcours jusqu’à aujourd’hui. Sereine contre Ormaechea, la Française a eu un peu de mal face à Dart, mais a fini par vaincre après 1h49 de jeu. Opposée à Waltert, la Française avait réussi à revenir à un set partout, mais craqué dans la dernière manche (6-2, 4-6, 6-4). Même cas de figure pour Alice Robbe, surclassé au 3e tour par Fruhvirtova (6-3, 6-0).

Geoffrey Blancaneaux était si proche du but, plus précisément à une manche près, mais son adversaire Nava a superbement refait son retard (3-6, 6-4, 6-3) sur le court 14. Tout avait bien commencé pour le Français qui partait vers une victoire rapide en bouclant le 1er set 6-3. Mais l’Américain fait douter son adversaire, et le soutien du public envers le Français ne fait pas vaciller Nava qui prive Blancaneaux du tableau principal.

Vaincus au 1er et 2e tour: Paquet, Radovanovic, Rouvroy, Added, Gueymard Wayenburg, Atmane, Mayot, Erhard, Gea, Herbert et Escoffier ne verront pas le tableau principal.

Un repêchage inespéré ?

L’espoir de figurer dans le tableau principal n’est peut-être pas totalement perdu pour les éliminés. Directement qualifiés, Jérémy Chardy, Christian Garin et Kyle Edmund. Conséquence de cela, trois lucky losers seront repêchés.

Ainsi, ce sont les meilleurs perdants du 3e tour qui auront la possibilité d’intégrer le tableau principal.

Article original publié sur RMC Sport