La Rochelle: Oscar Jegou suspendu un mois après son contrôle positif à la cocaïne

Oscar Jegou (20 ans) s’en sort bien. Le troisième ligne de La Rochelle, contrôle positif à la cocaïne le 20 août dernier après le match face à Montpellier (20-16, 1ere journée de Top 14), a écopé d’une suspension d’un mois par l’agence française de lutte contre le dopage (AFLD), mardi. Une sanction qu’il a déjà purgée puisqu’il avait été suspendu à titre conservatoire.

La suspension ramenée de trois à un mois

Il risquait jusqu’à quatre ans de suspension mais l’AFLD a estimé sa consommation comme récréative, sans but de réaliser de meilleures performances sportives. Selon L’Equipe, l’agence avait dans un premier temps prononcé une sanction de trois mois avant de la ramener à un. Le joueur a obtenu cette réduction pour avoir entamer un programme de traitement auprès d’un médecin et accepter de participer à un programme de sensibilisation de la Fédération française de rugby.

L’international U20, sacré champion du monde avec les Bleuets l’été dernier en Afrique du Sud, avait plaidé "l’erreur de jeunesse" pour ces faits qui se seraient déroulés lors d’une pendaison de crémaillère deux jours avant le match. L’AFLD lui aurait signifié la fin de sa suspension provisoire dès le 8 novembre dans l’attente du verdict définitif. Il postule désormais pour le déplacement de La Rochelle sur le terrain du Racing 92, dimanche (21h05, 8e journée de Top 14).

"Il est très affecté par la situation, il a bien conscience qu’il a fait une faute, il le sait", confie dans Le Parisien, Mathieu Giudicelli, directeur général de Provale (syndicat des joueurs), qui s’était rapproché du joueur après son contrôle positif.

Article original publié sur RMC Sport