Publicité

Un retour à l'OL pour Juninho? "Ce n'est pas ma priorité", répond Juni, même si "la porte est ouverte"

Un retour à l'OL pour Juninho? "Ce n'est pas ma priorité", répond Juni, même si "la porte est ouverte"

Depuis l'annonce du départ de Jean-Michel Aulas en début de semaine, l'effervescence est au maximum du côté de l'OL. Pendant que de nombreux hommages ont été rendus pour saluer le travail de l'ancien président, John Textor s'active en coulisses pour reconstruire le club, qui pourrait voir le départ d'autres éléments (Cheyrou, Ponsot...). Ancien directeur sportif entre 2018 et 2021, Juninho s'est exprimé sur un éventuel retour à l'OL dans l'émission Rothen s'enflamme ce vendredi. Pour le Brésilien, "ce n'est pas la priorité", même si "la porte est ouverte".

"Je suis à Lyon en ce moment car j'ai une fille qui vit à Lyon. Je n'ai jamais croisé Mr Textor, ni à Rio, ni à Lyon. Les gens me posent aussi la question quand je suis à Lyon. Il n'y a rien du tout, clarifie l'ancien milieu de terrain. Sachant que c'est lui le propriétaire depuis quelques mois, c'est une surprise pour moi aussi. Je suis là mais je n'ai jamais parlé avec lui, ni par téléphone, ni par message, ni personnellement. Ce n'est pas ma priorité de revenir. Mais je ne peux pas dire non à 100% car notre vie, c'est le foot. J'ai encore envie de travailler. Les trois années où j'étais à l'OL ont été dures. Je ne sais pas si j'aurai les moyens de faire ce que je pense. Mais la porte est ouverte. Si Textor veut me parler, il n'y a pas de souci."

>> L'actualité de l'OL en direct

Textor lance les grandes manoeuvre

Mardi, le nouveau président de l'OL - qui n'entend pas le rester longtemps - a donné sa feuille de route pour les mois à venir. Propriétaire du club depuis décembre, l'homme d'affaires américain a promis de passer à l'action dès cet été. "Mon sentiment est que nous voulons investir lourdement dans le recrutement, augmenter les cellules de recrutement, être efficace dans le scouting, a-t-il expliqué. Dans la recherche de talents, je pense qu'on manque de ressources. À moyen terme, nous devons être prêts pour cet été. La définition de la folie est de continuer à faire la même chose en essayant un résultat différent. Il est temps de faire les choses de manière différente."

Mais avant de penser à faire des folies, John Textor va devoir trouver 130 millions d'euros pour s'assurer un passage sans encombre devant la DNCG, comme rapporté par RMC Sport. Pour cela, il compte bien sûr sur le mercato. Grâce à la vente en janvier de Malo Gusto à Chelsea, Lyon a pu déjà faire rentrer 30 millions d’euros (plus de cinq millions d'euros de bonus). En parallèle, Rayan Cherki, Castello Lukeba et Bradley Barcola semblent être les trois joueurs les plus côtés sur le marché.

Article original publié sur RMC Sport