Publicité

Rennie Yotova : « Décoloniser la pensée autour de la langue française »

Pour Rennie Yotova, déléguée à l'enseignement du français de l'OIF, il y a des proximités entre les différents espaces de la francophonie qui prouvent une fois de plus que l'humanité est une.  - Credit:OIF
Pour Rennie Yotova, déléguée à l'enseignement du français de l'OIF, il y a des proximités entre les différents espaces de la francophonie qui prouvent une fois de plus que l'humanité est une. - Credit:OIF

En cette année 2024 durant laquelle la France va accueillir, en octobre prochain, à la Cité internationale de la langue française, à Villers-Cotterêts, dans l'Aisne, le 19e Sommet de la francophonie, où la programmation de l'Organisation internationale de la francophonie se recentre pour les quatre prochaines années sur les axes stratégiques que sont la culture et l'éducation, la démocratie et la gouvernance, enfin le développement durable, quel rapport l'Afrique entretient-elle vraiment avec la langue française comparativement aux autres régions où le français tient aussi une place de choix ? Comment le français ouvre-t-il l'Afrique aux ressortissants d'autres pays francophones ? Comment fait-il résonner l'Afrique en eux ?

Ce sont là autant de questions auxquelles Rennie Yotova, déléguée de l'Organisation internationale de la francophonie, a accepté de répondre au sortir du mois de la photo organisé au MuPho de Saint-Louis du Sénégal. À l'invitation d'Amadou Diaw, créateur de cet archipel de musées, Rennie Yotova a composé des textes à partir des photos de l'exposition. Une opportunité de réfléchir avec elle à la trilogie français-Afrique-monde dans le ressenti, les différences, les proximités et les jonctions.

Le Point Afrique : Comment trouvez-vous la manière dont les Africains approchent le français et la francophonie ?

Rennie Yotova : Au sein de l'espace francophone, le rapport à la langue française est très différent. Dans les 88 États membres de la fra [...] Lire la suite