Publicité

Real Madrid: Vinicius remercie Séville après l’expulsion d’un spectateur mais dénonce un autre acte raciste

Le combat contre le racisme de Vinicius Junior se poursuit. Et commence à porter ses fruits. Samedi, à l’occasion du choc de Liga entre le Séville FC et le Real Madrid, l’attaquant brésilien a une nouvelle fois été la cible d’attaque raciste de la part d’un spectateur. L’homme qui mimait des gestes de singe en direction de l’attaquant brésilien a rapidement été identifié puis expulsé du stade Sanchez-Pizjuan pour des "comportements racistes et xénophobes" à l’égard de Vinicius, a indiqué le club andalou dans un communiqué.

Séville précise avoir immédiatement signalé cet individu aux autorités et "condamne tout comportement raciste et xénophobe, même s'il est isolé, comme dans ce cas" et se dit prêt à collaborer avec la justice "pour éradiquer ces attitudes, qui ne représentent pas les supporteurs d'un club comme Séville".

View this post on Instagram

! 🐚🐪

A post shared by Viktorija Burakauskas (@toribur) on Jan 21, 2020 at 8:43am PST

Cette réactivé a été saluée par Vinicius Jr dans un message posté après la rencontre sur son compte Instagram : "Félicitations à Séville pour cette prise de position rapide et cette sanction dans un nouveau triste épisode pour le football espagnol", a-t-il écrit avant de se réjouir que "le visage du raciste d'aujourd'hui soit placardé sur les sites internet."

Un coup de pression aux autorités espagnoles

Mais la soirée du Brésilien a été ternie par un autre geste inacceptable. "Malheureusement j'ai eu accès à une vidéo d'un autre acte raciste lors du match de ce samedi, cette fois-ci réalisé par un enfant, poursuit-il. Tellement triste, il n'y a personne pour l'éduquer. J'investis, et j'investis beaucoup, dans l'éducation au Brésil pour former des citoyens aux attitudes différentes."

Et Vinicius de mettre un nouveau coup de pression : "J'espère que les autorités espagnoles feront leur part et changeront la législation une fois pour toutes. Ces gens doivent aussi être punis criminellement. Ce serait une grande première étape pour préparer la coupe du monde 2030. Je suis là pour aider. Désolé de paraître répétitif mais c'est l'épisode numéro 19. Et ça continue..."

Article original publié sur RMC Sport