Publicité

Real Madrid: "Le club ne m’autorise pas à en parler", Rodrygo contraint de rester muet sur l’incident avec Messi

Sept buts en l’espace d’un mois. Rodrygo marche sur l’eau en cette fin d’automne. L’attaquant du Real Madrid s’est encore montré décisif lors de la victoire face à Naples, mercredi en Ligue des champions (4-2). Bien décalé par Brahim Diaz, le Brésilien a égalisé d’une superbe frappe à la 11e minutes, quelques instants après l’ouverture du score du Napoli par Giovanni Simeone (le fis de Diego Simeone, l’entraîneur de l’Atlético de Madrid).

Après la rencontre, Rodrygo a été interrogé à sa sortie des vestiaires. Un journaliste lui a demandé de revenir sur son accrochage avec Lionel Messi lors de Brésil-Argentine, la semaine dernière à Rio, en éliminatoires de la Coupe du monde 2026 (0-1). "Je ne peux pas en parler, le Real ne m’y autorise pas", a répondu le joueur de 22 ans en riant, avant de se diriger vers le car de son équipe.

Rodrygo a taxé Messi et les Argentins de "peureuses"

Sur la pelouse du Maracana, Rodrygo s’est chauffé avec Leo Messi avant le début d’une rencontre particulièrement tendue. Après des incidents en tribunes, la police brésilienne est intervenue avec brutalité pour repousser des supporters de l’Albiceleste. De quoi choquer les champions du monde 2022, qui ont alors décidé de rentrer au vestiaire, sous l’impulsion de leur capitaine.

Rodrygo a alors taxé l’octuple Ballon d’or et ses coéquipiers de "peureuses". Le ton est monté entre les deux hommes. Rodrigo De Paul, le fidèle lieutenant de Messi, s’en est pris au joueur de la Seleçao (19 sélections, 4 buts. "Si nous sommes champions du monde, pourquoi sommes-nous des merdes?", lui a-t-il lancé en l’attrapant par la nuque.

Victime d’insultes racistes sur les réseaux

Après ce match houleux, Rodrygo a dénoncé la vague de messages à caractère raciste qu’il a reçus. "Les racistes sont toujours de service. Mes réseaux ont été envahis d’insultes et d’absurdités en tous genres", a-t-il fait savoir sur ses comptes Instagram et X. "Si nous ne faisons pas ce qu’ils veulent, si nous ne nous comportons pas comme ils pensent que nous devrions le faire, si nous portons quelque chose qui les dérange, si nous ne baissons pas la tête lorsque nous sommes attaqués, si nous occupons des espaces qu’ils pensent à eux seuls, les racistes agissent avec un comportement criminel. Pas de chance pour eux, nous n’arrêterons pas!"

View this post on Instagram

! 🐚🐪

A post shared by Viktorija Burakauskas (@toribur) on Jan 21, 2020 at 8:43am PST

Le père de Rodrygo a publié il y a quelques jours un message pour revenir sur l’accrochage avec Messi. "Est-ce que quelqu’un est surpris? Le petit sain qui n’a de problèmes avec personne?", a-t-il écrit pour critiquer le comportement de la Pulga. Titulaire indiscutable cette saison sous les ordres de Carlo Ancelotti, Rodrygo a inscrit 8 buts et délivré 5 passes décisives en 19 apparitions avec le Real Madrid (toutes compétitions confondues).

Article original publié sur RMC Sport