Publicité

Ramadan, discrimination... Christophe Galtier accablé par plusieurs joueurs et un adjoint face aux enquêteurs

Selon des révélations de L’Equipe, Christophe Galtier a fait l’objet de plusieurs témoignages d’anciens joueurs de Nice et de membres du staff l’accusant de s’être plaint de l’origine de certains joueurs et leur pratique du ramadan.

Christophe Galtier revient sur le devant de la scène médiatique à dix jours de l’ouverture de son procès (le 15 décembre) pour des faits de "harcèlement moral et de discrimination à raison de l’appartenance ou de la non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation, une prétendue race ou une religion déterminée".

Ce mardi, L’Equipe dévoile une partie des auditions menées par les enquêteurs après la révélation de RMC Sport d’un mail envoyé par Julien Fournier, alors directeur du football de Nice, à Dave Brailsford, le directeur du sport d'Ineos (propriétaire de l'OGC Nice) pour lui faire part d’une discussion lors de laquelle l’avait invité à "tenir compte de la réalité 'de la ville'". Il aurait aussi lancé qu’il "ne pouvait pas avoir autant de noirs et de musulmans dans l’équipe".

Christophe Galtier, entraîneur à Al-Duhail (Qatar) depuis octobre dernier, a toujours nié ces accusations. Il l’a de nouveau fait devant les enquêteurs qui ont toutefois recueilli plusieurs témoignages à charge contre l’ancien technicien de Nice et du PSG.

Selon L’Equipe, Frédéric Gioria, ancien adjoint de Galtier à Nice, leur a assuré avoir entendu Galtier raconter une anecdote sur une remarque faite alors qu’il était au restaurant. Julien Fournier l’avait soulignée dans son mail à Brailsford. "Il (Galtier) m’a dit 'hier soir' je suis allé au restaurant et tout le monde m’est tombé dessus en disant que nous avons une équipe de noirs' puis d’ajouter 'Julien tu dois réaliser dans quelle ville nous sommes, nous sommes dans la ville de Jacques Médecin (ancien maire de Nice), et notre équipe ne correspond pas à ce que veulent les gens, comme elle ne me correspond pas', il n’y avait aucun argument sportif mais bien uniquement des arguments religieux ou de couleur de peau", indiquait le mail.

Gioria a aussi relaté avoir vu Galtier contrarié par le recrutement de Billal Brahimi en janvier 2022 en raison de sa religion musulmane. "Encore un musulman, je n’en veux pas, on en a assez", aurait lancé l’entraîneur devant son adjoint. Selon ce dernier, Galtier s’en serait aussi pris à Youcef Atal et Hicham Boudaoui en lançant prétendument "le pire, ce sont les Algériens" qu’il aurait jugés "trop dans l’extrême".

L’autre point sensible de l’enquête serait lié à l’agacement de Galtier sur la pratique du ramadan de plusieurs joueurs. Jean-Clair Todibo aurait ainsi assuré aux enquêteurs que l’entraîneur lui avait mis la pression pour rompre son jeûne. Hicham Boudaoui et Pablo Rosario se seraient plaints du même procédé aux enquêteurs. Des témoins, comme Khephren Thuram ou Youcef Atal, expliquent, eux, n’avoir jamais assisté à ce genre de scènes, démenties par Galtier. Certains joueurs, dont Todibo, assurent aussi avoir été qualifiés de salafistes par leur entraîneur.

En septembre dernier, Christophe Galtier avait fermement démenti toutes ces accusations sur Canal+. "C'est faux, archi faux, tente-t-il de balayer. Les gens du football, les joueurs et dirigeants me connaissent. On sait qui je suis. Évidemment, dans une telle affaire, on retient cette phrase, pas tous les gens qui ont apporté leur soutien (...) Je vais m'expliquer au mois de décembre. Je ne suis pas accusé de racisme. La première (accusation), c'est pour harcèlement moral, la deuxième (pour) discrimination sur certains joueurs."

Il s’était aussi défendu de sa gestion du ramadan. "En tant qu'entraîneur, je n'ai qu'une obsession: la santé des joueurs et la performance de mon équipe", avait-il poursuivi. "Mes joueurs ont géré le ramadan comme ils l'ont souhaité. Et ils ont tous joué (...) Je n'accepte pas d'entendre dire que Christophe Galtier est raciste. Je suis l'opposé de ça. Je suis resté droit, debout." Il réserve désormais sa version pour la justice dans 10 jours. Julien Fournier, lui, sera l’invité de l’After ce mardi soir.

Article original publié sur RMC Sport

VIDÉO - Christophe Galtier : Son fils et agent en garde à vue, visé dans une enquête en lien avec le football