Publicité

Rachida Dati au gouvernement : Emmanuel Macron nie tout accord politique autour de Paris

Emmanuel Macron annonce une réforme prochaine du mode de scrutin pour les élections municipales à Paris, Lyon et Marseille.  - Credit:BENOIT TESSIER / CHRISTIAN HARTMANN / REUTERS
Emmanuel Macron annonce une réforme prochaine du mode de scrutin pour les élections municipales à Paris, Lyon et Marseille. - Credit:BENOIT TESSIER / CHRISTIAN HARTMANN / REUTERS

Macron l'assure : il n'a jamais été question de Paris dans les tractations ayant amené Rachida Dati, maire ex-LR du 7e arrondissement de la capitale, à entrer dans le gouvernement. Le 11 janvier dernier, l'exécutif a pris tous les observateurs de court lors de l'annonce du ralliement de l'ancienne ministre de la Justice de Nicolas Sarkozy. Ce mardi 16 janvier, lors de sa grande conférence de presse depuis l'Élysée, Emmanuel Macron est revenu sur les raisons d'un tel recrutement.

« J'ai proposé, avec le Premier ministre, à Rachida Dati de devenir ministre de la Culture. Parce que son énergie, son talent, sa liberté – parce qu'elle ne se réduit pas à une appartenance politique – sont, je crois, utiles à la Culture, à ouvrir des portes et à permettre de mettre fin à cette France du « ce n'est pas fait pour moi » », a-t-il expliqué en réponse à une question du Parisien. Le chef de l'État a expliqué, à plusieurs reprises, vouloir lutter contre le phénomène d'assignation à résidence qui touche les jeunes des quartiers prioritaires.

À LIRE AUSSI Remaniement : Rachida Dati, le coup de poker à la Culture

Une réforme du scrutin municipal pour Paris, Lyon et Marseille

« Nous n'avons pas parlé de Paris. Vous aurez du mal à me croire, mais c'est vrai », a martelé le président de la République. Avant d'esquisser les contours d'une réforme électorale pour la capitale. En effet, Emmanuel Macron a ouvert la voie à une « réforme en profondeur » de la loi dite « Paris-Lyon-Marse [...] Lire la suite