Publicité

En réponse aux polémiques sur l'arbitrage, le président de la FFR veut plus peser dans World Rugby

La Coupe du monde déjà finie pour le XV de France, Florian Grill pense à l'avenir. Et "il y a du pain sur la planche" assure le président de la FFR. Le successeur de Bernard Laporte ne parle pas de projet sportif et ne remet pas en cause les choix de son sélectionneur Fabien Galthié. Non, il pointe du doigt le faible poids politique de son pays au sein de World Rugby. Si Florian Grill fait ce constat, c'est en réponse aux nombreuses polémiques liées aux décisions de Ben O'Keeffe, l'arbitre du quart de finale perdu par les Bleus face à l'Afrique du Sud (28-29) dimanche soir au Stade de France :

"Nous avons un énorme travail à faire pour que la France soit représentée dans les instances de World Rugby, écrit-il sur X. Un seul arbitre de champ, personne au board, presque personne dans les commissions…. Du pain sur la planche !" Relancé sur le timing de ces déclarations alors que la France est désormais hors-course dans "sa" Coupe du monde, Grill se défend : "Nous y œuvrons sans cesse depuis trois mois. Vendredi dans Midi Olympique, je mentionnais le fait que la FFR ne pesait pas à l’international et que c’était un enjeu aussi."

Grill remercie les Bleus

Avant de déplacer le débat sur l'arbitrage sur un terrain politique, Florian Grill a tenu à remercier les Tricolores malgré leur élimination face aux champions du monde sud-africains. "Merci à nos Bleus et au staff. Ils ont incarné comme jamais les valeurs du rugby : respect, solidarité, loyauté, esprit d’équipe, résilience aussi. Des valeurs dont la société a besoin et qui doivent nous réunir. Le résultat d’un soir ne remet pas en cause le travail de 4 années!"

Article original publié sur RMC Sport