Publicité

Qu’est-ce que l’ASS, que Gabriel Attal entend supprimer ?

Gabriel Attal le 30 janvier 2024 à l'Assemblée nationale.   - Credit:JEANNE ACCORSINI/SIPA / SIPA / JEANNE ACCORSINI/SIPA
Gabriel Attal le 30 janvier 2024 à l'Assemblée nationale. - Credit:JEANNE ACCORSINI/SIPA / SIPA / JEANNE ACCORSINI/SIPA

« Nous avons une conviction et une cohérence forte : nous considérons que la retraite doit être le fruit du travail », a déclaré mardi 30 janvier le Premier ministre lors de son discours de politique générale à l'Assemblée nationale. Gabriel Attal entend ainsi supprimer l'allocation spécifique de solidarité (ASS) pour les chômeurs en fin de droits, qui basculeront au Revenu de solidarité active (RSA). Voici ce qui va changer pour les bénéficiaires.

L'ASS, qu'est-ce que c'est ?

Gérée par France Travail (ex-Pôle emploi) et financée par l'État, l'ASS est une allocation créée en 1984 et destinée à des demandeurs d'emploi ayant épuisé leurs droits à l'assurance chômage. Un demandeur d'emploi de plus de 50 ans peut aussi choisir l'ASS plutôt que l'indemnisation chômage classique si elle lui est plus favorable.

Pour en bénéficier, il faut être à la recherche effective d'un emploi, justifier de cinq ans d'activité salariée dans les dix ans précédant la fin du contrat de travail et ne pas dépasser un plafond de ressources mensuelles. Au 1er avril 2023, ce plafond était de 1 271,90 euros pour une personne seule (1 998,70 pour un couple). Le montant de l'allocation est de 18,17 euros par jour (545,10 par mois).

À LIRE AUSSI Chômage : refuser deux fois un CDI après un CDD entraînera une suspension des allocations

L'ASS est versée pendant six mois, renouvelables. Il faut pour cela continuer de remplir les conditions (ressources, inscription, recherche effective d'un emploi [...] Lire la suite