Publicité

Quels moyens pour Galthié pour 2027? Le sélectionneur du XV de France face aux clubs le 13 décembre

Le sélectionneur Fabien Galthié défendra bientôt son bilan et se projettera sur la prochaine Coupe du monde en Australie (2027), lors du traditionnel comité d’orientation stratégique (qui est censé se réunir a minima une fois par trimestre). Cela se passera la semaine prochaine, le mercredi 13 décembre, à Marcoussis.

Accompagné du vice-président de la FFR Jean-Marc Lhermet et de deux membres du staff selon nos informations, il fera face à plusieurs interlocuteurs par visioconférence. Des présidents de clubs, tels que le Toulousain Didier Lacroix, le Bordelais Laurent Marti ou encore Laurent Travers, récemment nommé président du directoire du Racing 92, mais aussi le directeur général du Stade Rochelais Pierre Venayre ou encore celui de la Ligue Nationale de Rugby Emmanuel Eschalier.

Des techniciens sont aussi conviés aux échanges: les managers Ugo Mola (Stade Toulousain), Pierre Mignoni (RC Toulon) et Sébastien Piqueronies (Section Paloise). Tous devront écouter les doléances des deux parties, XV de France et clubs, et ainsi valider l’idée de la convention FFR-LNR, qui court jusqu’en 2027, telle qu’elle est signée. Mais peut-on imaginer des avenants quant à la mise à disposition des joueurs internationaux? Le staff des Bleus bénéficiera-t-il toujours de 42 joueurs pour préparer les échéances? Il semble que le consensus à ce sujet soit toujours d’actualité.

Anticiper la Nations Cup

Il faudra toutefois déjà anticiper la future "Nations Cup" en 2026, qui tous les deux ans va ajouter un match au calendrier au mois de novembre, retirer un week-end de repos durant un Tournoi des VI Nations plus "resserré" et peut-être modifier la stratégie de la saison du XV de France, lequel se déplaçait lors des tournées d’été avec un groupe "en développement", c’est-à-dire des joueurs pas toujours titulaires à la base, mais qui pour certains le sont devenus ensuite (Woki, Jelonch, Villière…). Une méthode qui ne serait peut-être pas du goût des nations de l’hémisphère Sud, qui attendront certainement la meilleure version des Bleus en juillet 2026.

Dans ce cas, les internationaux dits "Premium" par le passé, à savoir les cadres de l’équipe, seraient concernés par ce voyage et ne bénéficieraient plus de cette période de repos. Leurs congés seraient potentiellement décalés et les clubs pourvoyeurs directement concernés. Présidents, managers, leurs représentants à la future réunion auront l’occasion d’échanger de leur côté avant de se présenter devant Fabien Galthié. En effet, ce mardi, en soirée, une première "visio", côté Ligue, entre membres cités plus haut est au programme. Ces clubs, qui ont déjà beaucoup donné, n’ont toutefois pas beaucoup de marge de manœuvre. "La convention est signée et entérinée jusqu’en 2027", nous dit l’un d’eux. Ils devraient rester au soutien des Bleus.

Article original publié sur RMC Sport