Publicité

PSG-Newcastle: Riolo exaspéré par les loupés du "petit agneau" Barcola

"Il a le niveau Youth League!" Daniel Riolo n'a pas du tout apprécié l'entrée de Bradley Barcola, remplaçant de Randal Kolo Muani à la 62e minute lors du match nul 1-1 entre le PSG et Newcastle ce mardi en Ligue des champions. Le jeune attaquant français a eu plusieurs grosses occasions en fin de rencontre qu'il n'a pas réussi à convertir.

"Barcola ne m'a pas fait du tout mal au coeur", coupe directement Daniel Riolo pour rebondir au sujet de Bradley Barcola, alors que Jérôme Rothen et Gilbert Brisbois ne voulaient pas accabler l'ancien Lyonnais. "On est devant un match de Ligue des champions, pas de Youth League! Qu'il aille jouer en Youth League dans ce cas-là!"

"C'est un petit agneau"

"Le responsable ce n'est pas lui, c'est Luis Enrique parce qu'il pense que c'est un joueur qui est capable de jouer en Ligue des champions alors qu'il suffisait d'ouvrir les yeux en championnat pour voir que c'est un petit agneau", s'emporte le consultant RMC. "Un petit agneau qui ne peut même pas sortir de l'enclos de la ferme."

"On parle de Ligue des champions, pas d'un match de championnat contre Clermont. En Ligue des champions il ne peut pas se comporter comme il l'a fait! Il a le niveau Youth League! Il arrive à se procurer des occasions, il est tout seul devant le but mais il n'est pas foutu de marquer! Barcola il en mange cinq (grosses occasions), elles sont plus grosses que nous réunis", continue Daniel Riolo.

Rothen défend Barcola

Essayant de défendre l'attaquant de 21 ans qui vit sa première saison en Ligue des champions, Jérôme Rothen rappelle qu'il n'est pas le seul à avoir sous-performé et que si le PSG avait eu pendant longtemps si peu d'occasions, c'était aussi en raison du milieu de terrain: "Sur l'ensemble du match pourquoi le PSG a dominé comme ça et a été inoffensif à faire des passes latérales? Face à une défense aussi regroupée, quand tu es milieu de terrain tu as le droit de faire des passes."

"Quand Vitinha entre, il y a une animation offensive différente. Dans les dix dernières minutes, Barcola rate quatre grosses occasions. Mais avant ça, il y a eu un match? Est-ce qu'il y a eu beaucoup d'opportunités?", interroge Jerome Rothen.

Article original publié sur RMC Sport