Publicité

PSG-Newcastle: Paris concède-t-il trop d'occasions pour briller en Ligue des champions? Ce qu'en disent les chiffres

Pour une équipe qui aspire à avoir constamment le contrôle du match et à priver son adversaire du ballon, le Paris Saint-Germain se crée énormément d’occasions et reste un danger permanent de plus en plus imprévisible pour son adversaire, mais il concède aussi beaucoup trop d’occasions depuis le début de la saison.

>> PSG-Newcastle: les infos EN DIRECT

Daniel Riolo, sur nos antennes, le déplorait après la déroute (1-4) à St James Park, Samir Nasri l'a encore souligné chez nos confrères de Canal+ en prévision de ce qui attend les Parisiens cette semaine, au Parc des Princes. Le constat est partagé par la plupart des observateurs, et ce défaut permanent pourrait constituer un frein aux ambitions du club de la capitale cette saison.

>> Découvrez les offres de RMC Sport et suivez en direct PSG-Newcastle

Notamment quand le niveau s'élèvera en Ligue des champions, si toutefois le Paris Saint-Germain parvient à se qualifier pour la phase à élimination directe, ce qui ne lui est pas encore garanti dans une poule très homogène, la plus relevée de cette édition 2023-2024 de la compétition.

"C’est encore loin de mes exigences personnelles", tonnait Luis Enrique après une probante victoire 4-1 face à Lyon en début de saison. L’OL était déjà malade en septembre, mais il avait tout de même réussi à tirer 19 fois au but, dont 13 fois depuis l’intérieur de la surface, d’où le mécontentement affiché à l’époque par Luis Enrique.

Contre Monaco vendredi, malgré une éclatante victoire (5-2), Paris a encore concédé 14 tirs à domicile, dont sept cadrés, à l’issue d’un match enlevé. Et la tendance ne semble pas se démentir en Ligue des champions après quatre rencontres (2 victoires, 2 défaites). Qu’en disent les chiffres à notre disposition, justement, avant un match retour crucial contre Newcastle ? Comparé au reste du plateau, Paris concède-t-il tant d’occasions que cela ?

Manchester City évolue sur une autre planète

Si l’on prend les équipes du Top 5 européen engagées en Ligue des champions cette saison et que l’on décortique leurs prestations à la fois en championnat et en Ligue des champions, Paris ne figure pas dans le haut du panier s’agissant des expected goals subis, autrement dit la qualité des occasions laissées à l'adversaire, d’après le statisticien Opta.

Le Paris Saint-Germain concède en moyenne l’équivalent d’un but par match (1,03), et fait à peine mieux que Lens (1,10). Mais seulement sept équipes devancent le Paris Saint-Germain, et toutes ne prétendaient pas à la victoire finale en début de saison. Dans l’ordre, l’Inter (0.70), finaliste sortant, est le meilleur élève, devant les Gunners d’Arsenal (0.74), Manchester City (0.79), le Bayern Munich (0.90), Naples (0.93), l’Atlético (0.94) et enfin le FC Barcelone (0.95).

Si l’on se fie aux chiffres publiés par WhoScored, Paris concède en moyenne 12 tirs par match, toutes compétitions confondues, soit autant que des équipes comme le Real Madrid (11.8) et l’Atlético (11.4), mais moins que l’AC Milan (13.5), Newcastle (14.2) et le Borussia Dortmund, les équipes qui partagent son groupe en Ligue des champions. C’est bien davantage en revanche que des équipes du calibre de Manchester City (5,75) et du Bayern Munich (9.3).

Dans le détail, en C1, avec 53 tirs concédés (selon Opta, qui comptabilise également les tirs contrés), dont 21 cadrés, le Paris Saint-Germain n’évolue pas dans la même catégorie qu’une équipe comme Manchester City (16 tirs, dont 7 cadrés). Mais la formation de Pep Guardiola est seule au monde dans ce domaine, tandis que le Bayern Munich (46 tirs, dont 14 cadrés), le Real Madrid (47 tirs, dont 14 cadrés) et l’Atlético (43 tirs, dont 18 cadrés) n’affichent pas des standards qui seraient inatteignables pour le Paris Saint-Germain, a priori.

Bilan des courses: indéniablement, Paris n'est effectivement pas la plus solide des équipes européennes parmi celles qui visent le titre suprême cette saison. Le PSG concède beaucoup d'occasions. Les chiffres confirment l'impression visuelle. Cependant, hormis Manchester City, peu de formation parmi les cadors européens ne font beaucoup mieux que le PSG, et toutes n'ont pas autant d'adversaires de la qualité du Borussia Dortmund, de l'AC Milan et de Newcastle dans leur groupe.

Article original publié sur RMC Sport