Publicité

PSG-Newcastle: y avait-il main de Skriniar (et potentiellement rouge) à la fin de la première période?

La note aurait-elle pu être encore plus salée pour le PSG? Alors que le club de la capitale était mené 1-0 par Newcastle au moment de rentrer aux vestiaires ce mardi soir en Ligue des champions (sur RMC Sport 1), une action extrêmement litigieuse s’est déroulée dans le temps additionnel de la première période.

>> PSG-Newcastle EN DIRECT

>> Abonnez-vous à RMC Sport pour regarder PSG-Newcastle

À la 45e+2, Milan Skriniar, dans une position de dernier défenseur, est en difficulté sur un long ballon en profondeur. Au duel avec Alexander Isak, qui peut filer au but pour un face-à-face avec Gianluigi Donnarumma s’il récupère le ballon, le défenseur parisien semble battu. Au dernier moment, il parvient à récupérer le contrôle du cuir.

Skriniar sauvé par sa chute?

Sur les ralentis, Skriniar semble clairement s’être rendu coupable d’une main (à l'extérieur de la surface) en touchant à deux reprises le ballon du bras. Mais l’arbitre ne bronche pas, pas plus que l’assistance vidéo, qui ne déjuge pas l’officiel de la rencontre.

L’action est d’autant plus cruciale qu’en cas de main avérée, Skriniar aurait pu risquer le carton rouge à cause de sa position de dernier défenseur - annihilant une occasion de but. Selon l’Ifab, qui définit les règles du jeu, une faute de main peut être sifflée si un joueur a artificiellement augmenté la surface couverte par son corps. "Il est considéré qu’un joueur a artificiellement augmenté la surface couverte par son corps lorsque la position de son bras ou de sa main n’est pas une conséquence du mouvement de son corps", précise l’Ifab. Sur le coup, Skriniar semble donc sauvé par sa chute, qui offre par la même occasion un petit sursis aux Parisiens.

Article original publié sur RMC Sport