Publicité

PSG-Newcastle: "Ecoeurant", "dégoûtant"... L'Angleterre crie au "vol" après le pénalty de l'égalisation accordé aux Parisiens

Une immense déception mêlée à un profond sentiment d’injustice. De l’autre côté de la Manche, la frustration est immense ce mardi après le match nul arraché par le Paris Saint-Germain dans les derniers instants de la rencontre face à Newcastle en Ligue des champions (1-1). Menés depuis la 24e minute et longtemps en manque de réalisme devant le but, les Parisiens sont finalement revenus au score à la 90e+8 grâce à un pénalty controversé.

>> Revivez PSG-Newcastle (1-1)

Au bout du temps additionnel, le club de la capitale a été sauvé par une main de Tino Livramento. Même si le ballon rebondit sur le ventre du latéral anglais avant de toucher son bras, l’arbitre polonais de la rencontre, Szymon Marciniak, décide d’indiquer le point de pénalty après être allé consulter les images.

Fin de match "écœurante" et décision "dégoûtante"

"Les Toons volés à Paris", s’emporte le Daily Mail sur la page d’accueil de son site internet. "Un joueur doit-il vraiment être pénalisé lorsqu'un ballon rebondit sur son propre corps et monte sur son bras?", se demande par ailleurs le quotidien anglais dans le compte rendu de la rencontre, avec une petite (grosse) idée sur la réponse: "C'est toujours très mal vu et ressenti..." Une analyse partagée par The Sun. "La fin de match a été la plus écœurante possible", tranche le tabloïd.

Légende de Newcastle, avec dix années passées sous le maillot des Magpies, Alan Shearer est également apparu hors de lui sur les réseaux sociaux. "Faites-moi une faveur, p*****. C'est de la m****#VAR", s’est indigné l’ancien attaquant anglais sur X (anciennement Twitter), avant d’en remettre une couche quelques minutes plus tard dans une seconde publication: "Une superbe performance à l'extérieur de la part de tous les joueurs. Elle ne devrait pas être gâchée par une décision dégoûtante."

Sky Sports, souvent bien plus mesuré, admet également une "tournure cruelle" pour les Magpies. "Newcastle a le droit de se sentir lésé", estime le média anglais sur son site internet.

Howe: "Selon moi ce n’était pas une bonne décision"

Parmi les principaux intéressés, frustrés après avoir si longtemps cru à un exploit sur la pelouse du Parc des Princes, Eddie Howe n’a pas caché son amertume. "Un sentiment d’injustice? Oui. Selon moi ce n’était pas une bonne décision, a estimé le coach de Newcastle. Il y a tellement de choses à prendre en compte sur cette action-là. La vitesse, déjà… C’est cliché mais si vous regardez l’image au ralenti, c’est différent d’à vitesse réelle. Ce n’est pas une vraie main, il était en train de courir. C’est frustrant pour nous, parce qu’on sait le temps qu’il restait dans la rencontre…"

"De toute façon je dois me contrôler, ça fait partie de mon travail, il n’est jamais bon de trop s’énerver", a ajouté le technicien anglais. "Mais je sais ce que la décision a fait à mes joueurs après leur performance, c’est pour eux que je me sens mal. Maintenant notre destinée n’est plus entre nos mains." Troisièmes de leur groupe à deux points du PSG avant la dernière journée, les Magpies doivent désormais compter sur un faux pas des Parisiens dans deux semaines à Dortmund pour se qualifier en 8e de finale.

Article original publié sur RMC Sport