Publicité

PSG-Lorient: les coulisses d'une nouvelle défaite embarrassante

PSG-Lorient: les coulisses d'une nouvelle défaite embarrassante

La semaine passée, les joueurs du PSG ont pu bénéficier de trois jours de repos et demi avant d’affronter Lorient. Un cadeau qui faisait suite à un succès pas vraiment convaincant contre Angers (2-1), dernier du championnat. Avant de partir en week-end prolongé, les Parisiens avaient entendu les mots de Christophe Galtier qui essayait une nouvelle fois de remobiliser ses troupes. Le technicien de 56 ans a notamment insisté sur le fait qu’il fallait montrer un nouveau visage. Rétrospectivement, et après la défaite contre Lorient dimanche (1-3), l’écart entre la communication minimaliste du coach auprès de son groupe et le résultat sur le terrain est frappant.

Entre les nombreux jours de repos accordés depuis le début de l’année dans un contexte délicat, les séances d’entrainement pas toujours au niveau espéré par certains, les critiques qui arrivent souvent de l’intérieur sont souvent partagées par ceux qui gravitent autour du club. Une forme de relâchement face à une fin de saison décevante a été aussi notée par des habitués du Camp des Loges.

Dans la foulée de la contre-performance contre Lorient, Christophe Galtier n’a pas tenu de discours dans le vestiaire même si sa déception teintée de colère était visible. Les prises de parole de Marquinhos et de Luis Campos ont été remarquées. Le Brésilien a prolongé au club. C’est acté depuis plusieurs jours. Cette semaine au centre d’entrainement, il tenait dans ses mains un maillot frappé de l’année 2027 en sortant furtivement d’une pièce du Camp des Loges. Les photos, la communication, tout est prêt pour annoncer la nouvelle. De son côté, le conseiller sportif portugais a demandé une réaction. La fin de la saison, contre des adversaires abordables pour Paris (Troyes, Ajaccio, Auxerre, Strasbourg, Clermont) permettra d’évaluer les capacités d’un PSG qui sera attendu autant sur le jeu que sur le résultat.

Galtier regrette le manque de concurrence, Messi en Arabie saoudite

Pour préparer la prochaine rencontre au stade de l'Aube (dimanche, 20h45) et digérer au plus vite cette nouvelle désillusion, Christophe Galtier a décidé de convoquer ses joueurs ce lundi matin pour une séance d’entraînement basée sur la récupération. Avec les titulaires de la veille en salle, et ceux qui ont eu peu ou pas de temps de jeu sur le terrain. Comme la semaine passée, il a préféré prendre la parole le lendemain du match. Pour éviter une réaction à chaud devant son groupe ? C’est une hypothèse.

Le coach a en tout cas pointé du doigt les défaillances de ses joueurs qui n’ont pas fait les efforts contre les Merlus. Christophe Galtier a aussi souligné un manque d’engagement à l’entraînement qui se traduit sur le terrain le week-end. Enfin, le technicien a également regretté le manque de concurrence, une pierre dans le jardin bien chargé de ceux qui ne jouent que très peu. Des mots qui n’ont pas manqué de faire grincer des dents. Globalement chez les joueurs, l’attention n’était pas à son paroxysme. Certains se demandaient après la défaite contre les Lorientais si les Parisiens avaient lâché leur entraineur. Le langage corporel chez plusieurs éléments du groupe permet de laisser la question en suspens.

Nuno Mendes, sorti sur blessure, manquait à l’appel ce lundi. Au club on craint une rechute. Lionel Messi, lui, a voyagé en Arabie saoudite dans le cadre de son partenariat avec le pays, ce qui n’a pas manqué de surprendre ceux qui n’étaient pas au courant chez ses coéquipiers. Même si c’était prévu, le timing de ce déplacement pose question pour un joueur certes exceptionnel mais dont les performances ne sont pas au niveau depuis quelques matchs. De plus, à 35 ans, sa capacité à récupérer pose question. Il était déjà à Barcelone la semaine dernière pour passer quelques jours en famille.

Article original publié sur RMC Sport