Publicité

Premier League: cette petite révolution à l'écran qui a séduit les téléspectateurs anglais... avant une arrivée en France?

Un ajout basique, et pourtant révolutionnaire, si l'on en croit les dizaines et les dizaines de messages publiés mardi soir sur les réseaux sociaux par les téléspectateurs anglais. Alors que le match de seconde partie de tableau de Premier League entre Wolverhampton et Burnley (1-0) était diffusé outre-Manche sur Prime Vidéo, la plateforme d'Amazon, le public a eu la surprise de voir apparaître à l'écran... des traits.

Cinq petites barres blanches - façon NBA - au-dessus du nom de chaque formation, qui ont soulevé une vague d'interrogations. Avant, très vite, d'avoir la réponse: pour la première fois, Prime Vidéo a testé un indicateur de changements restants. Chaque remplacement sur le terrain faisant ainsi disparaître une petite barre à l'écran.

Bientôt un export en France?

Une nouveauté discrète, et semble-t-il majoritairement appréciée par l'audience britannique, à lire les premiers retours et les messages invitant les autres diffuseurs à en faire de même. Même si plusieurs observateurs ont également jugé cette indication superflue.

Comme en Ligue 1, la Premier League autorise cinq remplacements par rencontre, répartis en trois fenêtres différentes, hors mi-temps. De quoi, il est vrai, s'emmêler parfois les pinceaux en fin de rencontre. Reste désormais à savoir si Prime Vidéo compte renouveler l'expérience, et l'exporter en France, où la plateforme diffuse lors de chaque journée de L1 sept rencontres sur neuf.

Article original publié sur RMC Sport