Publicité

Présidentielle turque : le fort taux de participation témoigne de la "polarisation de la société"

Les deux prétendants au pouvoir en Turquie, le président sortant Recep Tayyip Erdogan et son adversaire, Kemal Kiliçdaroglu, se disent tous deux en mesure de l'emporter à l'issue du scrutin de dimanche, lors d'un second tour le 28 mai qui semble désormais avéré. Nora Seni, historienne et spécialiste de la Turquie, était sur le plateau de France 24.


Lire la suite sur FRANCE 24