Publicité

Pourquoi le Nouvel An chinois ou Nouvel An lunaire n’est pas le 1er janvier ?

Décorations pour la célébration du Nouvel An chinois au parc de Kathmandu, au Népal, le 7 février 2024.  - Credit:Zuma / Zuma/ABACA
Décorations pour la célébration du Nouvel An chinois au parc de Kathmandu, au Népal, le 7 février 2024. - Credit:Zuma / Zuma/ABACA

En Chine, mais aussi dans d'autres pays d'Asie comme Singapour, la Corée du Sud, le Vietnam, l'Indonésie ou la Malaisie, la nouvelle année ne commence pas le 1er janvier. En effet, leur calendrier est différent de celui que nous utilisons.
Notre calendrier grégorien suit le cycle de la Terre autour du Soleil, en 365 jours ; c'est pour cela que notre Nouvel An est à une date fixe. Le calendrier chinois, lui, est luni-solaire. C'est-à-dire qu'il se base à la fois sur les mouvements de la Terre autour du Soleil et sur les cycles de la Lune pour compter les mois et pour fixer les dates des fêtes et des événements importants. Il suit donc les phases de la Lune et les mois sont basés sur les cycles lunaires. Ensuite, des jours sont ajoutés au calcul final pour que les mois solaires et les mois lunaires coïncident.

Le repas traditionnel du Nouvel An chinois

Pour connaître sa date de Nouvel An, la Chine se sert du calendrier lunaire, qui suit les phases de la Lune. Ainsi, chaque mois lunaire débute à la nouvelle Lune et dure environ 29,5 jours. Le premier jour du premier mois du calendrier lunaire est donc le Nouvel An chinois, aussi appelé Fête du printemps ou Nouvel An lunaire. La date est différente chaque année, mais se trouve toujours entre le 21 janvier et le 19 février. Cette année 2024, le Nouvel An se fête le 10 février et il s'agira de l'année du dragon.

À LIRE AUSSI Comment le Nouvel An chinois se digitalise

En effet, dans ce calendrier, un animal du zodiaq [...] Lire la suite