Publicité

Plaintes contre Benoît Jacquot et Jacques Doillon : Anny Duperey prise à partie par Alexandra Lamy

Anny Duperey a tenu à s'expliquer sur ses propos sur l'affaire Judith Godrèche.  - Credit:Anabel Paris/Starface
Anny Duperey a tenu à s'expliquer sur ses propos sur l'affaire Judith Godrèche. - Credit:Anabel Paris/Starface

Passe d'armes entre les comédiennes Alexandra Lamy et Anny Duperey. En cause, les propos de l'actrice d'Un éléphant ça trompe énormément au micro de RTL ce samedi 10 février. Elle avait déploré « une chasse aux sorcières tardive » et considéré que les accusations de Judith Godrèche contre Benoît Jacquot et Jacques Doillon étaient, selon elle, « très exagérées ». Elle avait ajouté avoir « peut-être eu de la chance » durant sa carrière, n'ayant « pas le profil de la victime » du fait de son histoire personnelle, puis s'était étonnée de « l'emprise » dénoncée par Judith Godrèche, demandant si elle n'était pas « quand même consentante » ayant vécu six ans avec Benoît Jacquot.

Visiblement très choquée, Alexandra Lamy lui a adressé un courrier, publié sur X/Twitter. « Mme Duperey, vous voulez dire aux 93 000 femmes victimes de viol par an, aux 220 femmes assassinées par leur conjoint ou ex-conjoint, à toutes celles qui sont depuis des années, voire toute leur vie, sous emprise, mais qui, contrairement à vous, ont le profil de la victime », entame-t-elle.

Objectif : « Tempérer l'emballement médiatique »

Puis Alexandra Lamy a asséné que les hommes accusés n'étaient « pas des sorcières, ce sont des violeurs, des criminels ». Elle lui conseille par ailleurs de « dire à toutes ces victimes que vous n'aimez pas la chasse aux violeurs et aux criminels ». En début de soirée hier, Anny Duperey s'est justifiée dans un communiqué transmis à l'AFP. La comédienne, qui est par a [...] Lire la suite