Publicité

Paris 2024 - Charline Picon : « À Rio, j’étais poursuivie par le numéro 23 »

Avec sa coéquipière Sarah Stevaert, Charline Picon se prépare pour les Jeux olympiques de Paris qu’elle disputera… à Marseille. Véliplanchiste de formation et double médaillée olympique dans cette discipline, la native de Royan nous détaille ses instants d’avant l’épreuve, notamment « un check » importé du tennis pour se donner de la force et du courage. « L’émotion qui me galvanise, c’est le stress, l’adrénaline dans les veines », explique aussi la souriante championne.

À lire aussi Anthony Jeanjean : « J’ai plein de petits objets qui me rappellent d’où je viens »

Fiche signalétique

Née le 23 décembre 1984, Charline Picon, surnommée « Pic », est une enfant de la Côte Sauvage. Née à Royan, c’est au collège qu’elle débute la planche à voile au centre nautique de La Tremblade (qui porte désormais son nom). Coup de foudre pour la discipline. A 14 ans, elle est championne de France et décide de mener de front sa pratique sportive et des études de kinésithérapeute. Succès sur toute la ligne. Depuis 2017, elle est la maman d’une petite Lou.

À lire aussi Paris 2024 - Nélia Barbosa : « Pendant la compétition, je passe en mode "Néliator" »

Son palmarès

Sur sa planche à voile, Charline Picon a tout gagné : championne olympique à Rio en 2016 (elle deviendra la première véliplanchiste doublement médaillée cinq ans plus tard à Tokyo), championne du monde en 2014 à Santander, en Espagne, cinq fois championne d’Europe. Sa maternité n’a pas altéré sa rage de vaincre,...


Lire la suite sur ParisMatch