Publicité

Quand les parents fuient l’école

Marseille en avril 2023, groupe scolaire Michelet Foch  - Credit:VALLAURI Nicolas / MAXPPP / PHOTOPQR/LA PROVENCE/MAXPPP
Marseille en avril 2023, groupe scolaire Michelet Foch - Credit:VALLAURI Nicolas / MAXPPP / PHOTOPQR/LA PROVENCE/MAXPPP

« L'associatif scolaire, ça n'intéresse plus les parents », déplore Chantal P., parent d'élève et ancienne présidente FCPE (Fédération des conseils de parents d'élèves) d'un collège-lycée du Val-de-Marne. En 2023, le taux de participation aux élections de parents d'élèves était de 21 % pour le secondaire, d'après les chiffres du ministère de l'Éducation nationale. Alors que les associations peinent à attirer de nouveaux adhérents, de nombreuses places restent vacantes et les parents désertent les urnes.

C'est une tendance que confirme Patrick Salaün, président de l'Unaape (Union nationale des associations autonomes de parents d'élèves) : « On a une perte de 20 % d'adhérents au niveau des associations. » Mais Grégoire Ensel, le président national de la FCPE, tient à rappeler qu'il s'agit d'une tendance globale et « qui touche tout le monde associatif ».

À LIRE AUSSI Éducation : le livre noir des parents d'élèves

Mais « Non seulement les parents ne se présentent plus aux élections, mais ils ont aussi beaucoup de mal à voter », constate l'ancienne membre de la FCPE Chantal P. Et ce désintérêt semble toucher tout le territoire, c'est en tout cas ce qu'affirme Patrick Salaün : « On a des échos des grandes villes, des petites villes, de la grande ruralité, des territoires ultramarins : c'est réellement une tendance nationale. »

Pourquoi les parents rechignent à s'investir ? D'après le président de l'Unaape, c'est parce que ces derniers veulent, entre autres, « garde [...] Lire la suite