Publicité

Ouverture d'une issue de secours en vol: le passager dit avoir "étouffé" et voulu sortir "vite"

Ouverture d'une issue de secours en vol: le passager dit avoir "étouffé" et voulu sortir "vite"

Le passager d'un vol d'Asiana Airlines qui avait ouvert vendredi une issue de secours en pleine phase d'atterrissage a dit à la police sud-coréenne avoir senti qu'il "étouffait" et avoir voulu sortir "vite" de l'appareil, a-t-elle affirmé ce samedi.

L'appareil était encore à environ 200 mètres du sol quand le passager, dont l'identité n'a pas été communiquée, a ouvert l'issue de secours près de laquelle il était assis.

L'individu, interpellé par la police de Daegu pour être interrogé, a expliqué aux agents s'être trouvé "dans un état de stress après avoir perdu récemment son emploi", a expliqué un enquêteur de Daegu.

"Il a trouvé que le vol durait plus longtemps qu'il n'aurait dû et a senti qu'il étouffait à l'intérieur de la cabine", selon les forces de l'ordre. "Il voulait sortir vite".

Près de 200 passagers se trouvaient à bord de l'avion qui approchait de la piste de l'aéroport international de Daegu en Corée du Sud, à quelque 240 kilomètres au sud-est de Séoul, au terme d'un vol intérieur.

L'individu risque jusqu'à 10 ans d'emprisonnement pour avoir enfreint la législation sur la sécurité aérienne.

Une dizaine de passagers conduits à l'hôpital

Sur une courte vidéo réalisée par l'un des passagers, on peut voir le vent s'engouffrer dans la porte ouverte en plein vol, les appuis-tête en tissu et les cheveux des passagers partant dans tous les sens, tandis que certains poussent des cris.

Une autre vidéo partagée sur les réseaux sociaux montre des passagers assis dans la rangée de l'issue de secours, à côté de la porte ouverte, secoués par des vents violents.

Une dizaine de passagers ont été conduits à l'hôpital pour des difficultés respiratoires, mais aucune blessure grave ni dégât important n'ont été constatés, selon le ministère des Transports.

"C'était le chaos. Des gens près de la porte semblaient s'évanouir un par un et le personnel de bord sollicitait les médecins (présents) à bord en passant des annonces, pendant que d'autres couraient dans l'allée en panique", a raconté un passager de 44 ans à l'agence Yonhap. "Je croyais que l'avion allait exploser. Je pensais que j'allais mourir comme ça".

Un responsable du ministère des Transports a déclaré à l'AFP qu'à la connaissance de l'institution, il s'agissait du "premier incident de ce genre" dans l'histoire de l'aviation sud-coréenne.

Article original publié sur BFMTV.com