Publicité

Open d’Australie: les Français Halys et Gaston pénalisés par un choix de Nadal

La liste des participants au prochain Open d’Australie, prévu du 14 au 29 janvier, a été publiée et elle réserve quelques mauvaises surprises à des joueurs qui pensaient avoir fait le nécessaire en cette fin de saison. La légende selon laquelle lorsqu’on appartient au top 100, on est dans le tableau pour les Grands Chelems a pris un sérieux coup.

Le "cut" d’admission a été établi à 97. C’est-à-dire que Dominic Thiem, 98e mondial, n’a (pour l'instant) pas sa place à Melbourne. On peut raisonnablement estimer qu’il y aura un forfait d’ici le coup d’envoi des qualifications. L’Autrichien peut donc dormir tranquille. D’autant qu’en tant qu’ancien finaliste, il peut éventuellement compter sur une wild card.

Sept joueurs ont utilisé leur classement protégé

Mais la situation est beaucoup moins confortable pour Quentin Halys et Hugo Gaston, qui sont respectivement troisième et huitième sur la liste d’attente. L’explication à cette situation est simple: pas moins de sept joueurs ont utilisé leur classement protégé. Une règle mise en place par l’ATP pour permettre à des garçons qui ont été absents du circuit pendant plus de six mois de repartir sur de bonnes bases sportives. Il s'agit de Marin Cilic, Denis Shapovalov, Reilly Opelka, Milos Raonic, Soowwo Kwon, Jiri Vesely et… Rafael Nadal. Le Majorquin n’a pas souhaité hériter d’une wild card et piquer la place à un Australien. Un geste chevaleresque.

On ajoutera que ce classement protégé permet aux joueurs qui ont perdu des revenus de se renflouer financièrement avec (à minima) la prime offerte aux battus du premier tour. Le prize money de l’Australian Open 2024 n’a pas encore été communiqué mais en janvier dernier, une défaite rapportait quand même 103.000 dollars australiens, soit environ 63.000 euros.

La FFT va distribuer une wild card de réciprocité

Précision importante: si le classement protégé de Rafael Nadal a été calculé à 9, cela ne signifie pas que l’Espagnol sera tête de série n°9 à Melbourne. Il ne bénéficiera d’aucun passe-droit et pourrait donc affronter au premier tour Novak Djokovic ou Carlos Alcaraz. Le sort en décidera…

La Fédération française, qui dispose d’une wild card de réciprocité pour le premier Grand Chelem de l’année, va devoir désigner ceux qui vont bénéficier de cette invitation. Elle a deux solutions: l’accorder au joueur le plus proche du cut ou offrir une chance à un espoir de se frotter aux meilleurs. Chez les filles, il y a une candidate naturelle à cette wild card: Alizé Cornet, 33 ans. L’Azuréenne, 116e mondiale, est hors cut. Cela lui permettrait de pousser son record de participations consécutives en Grand Chelem à 68…

Article original publié sur RMC Sport