Publicité

OM: "La situation était intenable", Longoria et tous les dirigeants voulaient quitter le club selon Marcelino

Les débuts réussis de Gennaro Gattuso vont peut-être aider à apaiser les relations entre les supporters et la direction de l'OM. Un retour au calme plus que bienvenu après un mois de septembre particulièrement tumultueux et qui a conduit à la démission de Marcelino. Arrivé cet été à Marseille, l'entraîneur espagnol a décidé de partir après une réunion et de supposées menaces d'ultras contre la direction. Dans un entretien publié ce mercredi dans le journal L'Equipe, l'éphémère technicien olympien a livré sa version des faits et assuré que Pablo Longoria et d'autres dirigeants avaient prévu de l'imiter.

"Je n'ai pas pris la décision de partir, ce fut une décision générale, étant donné les menaces absolument répréhensibles", a d'abord rappelé celui qui s'en est allé après seulement sept matchs sur le banc de l'OM. Avant de confirmer les envies de départs des dirigeants suite à la réunion houleuse du 18 septembre avec les supporters: "Oui, tous (ont pris la décision de partir de l'OM)."

>> Toutes les infos sur la Ligue 1 en direct

Marcelino ne sait pas ce qui a poussé Longoria à rester

A l'arrivée, et après plusieurs de flou sur la situation de Pablo Longoria et de plusieurs membres de la direction, Marcelino est finalement resté le seul homme fort à s'en être allé (avec son staff). S'il ne comprend pas ce qui a poussé le président de l'OM et ses proches à rester au club malgré des menaces, Marcelino ne veut pas les juger.

"Je ne sais pas si je suis le seul ou pas. Quand la décision a été prise... Ce n'est pas que nous voulions partir, c'est que la situation était intenable", a enchaîné le successeur d'Igor Tudor sur le banc de l'OM. "Tu ne peux pas accepter des menaces comme quelque chose de normal. Donc, nous avons pris cette décision. Ensuite, si Pablo, Pedro (Iriondo, le directeur stratégique), Stéphane (Tessier, le directeur administratif et financier) ou Javier (Ribalta, le directeur du football) changent d'avis, dans des circonstances que je ne connais pas..."

Et Marcelino de noter une raison à ses non-départs: "Il y a les responsabilités de chacun, le fait de ne pas laisser le club sans commandement, dans une période où les matches s'enchaînent avec une compétition en cours, tout cela a changé la décision initiale. Je respecte tout cela."

Article original publié sur RMC Sport