Publicité

OM: une réunion très tendue entre les supporters et la direction, la fracture se dessine

La réunion était prévue de longue date. Mais après ce nul 0-0 contre Toulouse, dimanche en Ligue 1, elle n’est pas intervenue au meilleur des moments pour les dirigeants marseillais, qui ont dû faire face ce lundi à la colère des groupes de supporters olympiens.

Alors que quelques tensions apparaissent autour du jeu proposé par Marcelino et des prestations de certaines recrues, un face à face a eu lieu en fin de journée, au centre d'entraînement Robert-Louis-Dreyfus, entre les leaders influents d’associations de supporters et les dirigeants marseillais. Selon nos informations, l’ambiance a été extrêmement tendue. Pablo Longoria (président), Javier Ribalta (directeur du football), Stéphane Tessier (directeur financier) et Pedro Iriondo (directeur général) étaient présents, sur l’estrade de la petite salle de conférence de presse de la commanderie.

"On ne voit pas de ballon. On a honte !"

Si Longoria a reconnu en introduction qu’il ne pouvait pas être satisfait des performances actuelles, les dirigeants marseillais n’ont pas eu ensuite la place de s’exprimer. Quelques leaders de groupes ont pris la parole, en des termes parfois très crus, pour cibler le jeu de l’OM depuis le début de saison. "On ne voit pas de ballon, a-t-il été lancé. On a honte. Vous ne nous respectez pas."

La gestion des cas Payet, Mandanda, ou Guendouzi, des joueurs appréciés des tribunes et poussés vers la sortie, a également été mise sur la table, tout comme les changements incessants de joueurs et d’entraineurs. Les supporters ont aussi crié leur incompréhension face au départ d’Alexis Sanchez et au fait qu’il n’ait pas été conservé. Ils ont enfin ciblé Marcelino, coupable d’avoir été choisi, selon certains supporters, car c’est un ami de Longoria.

Certains leaders de groupes de supporters demandent aux dirigeants de démissionner

Selon certains témoins, cette réunion - finalement expéditive car les dirigeants sont restés choqués et sans mot - a même eu des allures de fracture entre certains leaders d’associations et la direction de l’OM. Ce sont d’ailleurs les supporters eux-mêmes qui ont mis fin à ce "rendez-vous" et qui ont décidé de quitter la salle de réunion et la Commanderie, après ces éclats de voix.

Lors d’une entrevue de début de saison, l’un des leaders d’association avait déjà eu des mots envers le président de l’OM : "Pour le moment, on vous aime encore. Mais attention, ça pourrait ne pas durer", avait-il prévenu. Aujourd’hui, la réunion a eu des allures de divorce entre des représentants de supporters et la direction, certains demandant même aux dirigeants présents de vite "faire leurs valises et de démissionner".

Article original publié sur RMC Sport